​Le « BRICS Plus » donnera une nouvelle impulsion à la coopération Sud-Sud
RCI 2022-06-23 20:45:54

La Chine appelle davantage de pays en développement à participer à une coopération marquée par l’égalité, le respect mutuel et le gagnant-gagnant, un mécanisme établi antérieurement au sein des pays des BRICS.

L’essor des économies émergentes, notamment des BRICS, fait des pays en développement, une force non négligeable sur l’échiquier international. Le mécanisme des pays qui forment les BRICS a une importante influence sur la coopération internationale à l’égard du développement. Pour Zhang Chuanhong, chercheuse en développement mondial à Université de l’Agriculture de Chine, le groupe des BRICS a considérablement fait avancer la coopération entre les pays du Sud.

« Les BRICS appartiennent tous à des pays du Sud. Depuis le premier sommet des BRICS en juin 2009, ils ont énormément contribué à l’appprofondissement des coopérations substantielles entre le groupe du Sud. Ces dernières années, les BRICS s’efforcent d’améliorer la gouvernance mondiale. Ils ont favorisé la réforme au sein du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale et fondé la Nouvelle Banque de développement (NDB) dans le cadre des BRICS », a fait savoir Mme Zhang.

Elle a souligné que le mécanisme de décision de la NDB se différencie fondamentalement de celui des banques multilatérales. « Chaque pays membre dispose de droits de vote égaux, aucun pays n’a le droit de rejeter une proposition par son veto. Ce qui représente également l’essentiel de la coopération Sud-Sud, qui préconise une coopération marquée par l’égalité, les intérêts réciproques et le respect mutuel sans aucune condition politique attachée ni intervention dans les affaires intérieures d’autres pays », a pointé Zhang Chuanhong.

L’incertitude de la situation internationale, la circulation de la COVID-19 et les conflits régionaux entraînent d’énormes défis pour les pays du Sud. Selon la professeure Zhang, le 14e sommet des BRICS ouvre davantage les portes aux pays en développement qui veulent participer à la réunion. Ce modèle de coopération dit « BRICS Plus » va faciliter la mise en oeuvre du programme de développement durable à l’horizon 2030.

Pour Zhang Chuanhong, ce qui est réjouissant, c’est qu’un grand nombre de pays ont pris conscience des avantages provenant de la coopération pragmatique avec les pays en développement dont la Chine. « Les BRICS et les pays en développement sont confrontés à des défis similaires en matière de développement. Les pays en développement pourraient tirer des leçons des expériences et solutions des BRICS », a-t-elle affirmé.

Articles les plus lus