Tibet: La conservation du patrimoine pour que l’histoire continue de vivre

RCI 2017-10-12 09:48:51
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

La conservation du patrimoine est un projet de grande ampleur, la prévention consiste à livrer des efforts pour des résultats doubles. En novembre 2015, la Règlementation sur la conservation du patrimoine du Palais du Potala du Tibet est entrée officiellement en vigueur. Ce document législatif, premier du genre dans la région, place la protection du patrimoine du Palais du Potala sur une voie d’administration législative plus sévère.  Jorden, vice-directeur du Service d’Administration du Palais du Potala:

«La Règlementation vise en principe les zones aux alentours du Palais du Potala. Il est interdit de bâtir de hautes constructions dans ces zones, on a fixé aussi les activités commerciales du Palais. Il s’agit du premier document élaboré par la région du Tibet sur la protection du patrimoine. Dans les zones de protection, toute rénovation sur l’environnement devait recevoir une autorisation afin de mettre en œuvre une protection préventive autour de la zone du Palais du Potala. »

Outre le Palais du Potala, le Temple de Jokhang et le Jardin de Norbulingka, tous deux inscrits sur la liste du patrimoine mondial, on décompte en outre 4 277 sites historique au Tibet. Depuis cinq ans, la protection du patrimoine au Tibet a mis l’accent sur l’usage de la science et la transmission du savoir-faire traditionnel.

Selon Lhapa Tsering, directeur du service d’administration du Jardin de Norbulingka, les Grottes de Mogao, monuments historiques du nord-ouest de la Chine, ont fait resurgir des trésors d’art dans les grottes grâce à des techniques numériques comme la réalité virtuelle, l’animation et l’interractivité. En suivant l’exemple des Grottes de Mogao, le Jardin de Norbulingka s’est aussi lancé dans la numérisation du patrimoine:

   « La numérisation est la tendance de conservation du patrimoine pour le futur. Prochainement nous choisirons un palais comme essai et puis nous numériserons les fresques de plus de 2 000 km2. Toutes les constructions seront également numérisées, le Jardin de Norbulingka sera présenté en réalité virtuelle. L’essai sera lancé à la fin de l’année. »

Pour sa part, Jorden du Service d’Administration du Palais du Potala affirme que le site compte aussi mettre en œuvre ce projet de numérisation. Pour les touristes et amateurs de culture et d’art, ce serait une très bonne nouvelle. 

HomePrev123Total 3 pages

Share

Articles les plus lus