​Les institutions financières multilatérales et des créanciers commerciaux sont la clé pour alléger le fardeau de la dette de la Zambie (porte-parole chinois)
xinhua 2023-02-01 20:15:38

La clé pour alléger le fardeau de la dette de la Zambie réside dans la participation des institutions financières multilatérales et des créanciers commerciaux aux efforts d'allégement de la dette, a déclaré mardi une porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.
La porte-parole Mao Ning a fait ces remarques lors d'une conférence de presse quotidienne, en réponse à une question sur la restructuration de la dette de la Zambie.
Mme Mao a affirmé que la Chine attachait une grande importance au problème de la dette de la Zambie, ajoutant qu'elle avait joué un rôle constructif dans le traitement de la dette de la Zambie dans le cadre commun du G20.
Selon les données publiées par le ministère zambien des Finances et de la Planification, Mme Mao a indiqué que les institutions financières multilatérales représentaient 24% de la dette extérieure de la Zambie, tandis que les prêteurs commerciaux, principalement occidentaux, représentaient 46%.
"La clé pour alléger le fardeau de la dette de la Zambie réside donc dans la participation des institutions financières multilatérales et des créanciers commerciaux aux efforts d'allégement de la dette", a-t-elle souligné.
Le problème de la dette de l'Afrique est essentiellement une question de développement, a déclaré Mme Mao, ajoutant que la coopération financière de la Chine avec l'Afrique se concentrait depuis toujours sur l'amélioration de la capacité de l'Afrique à se développer de manière indépendante et durable. Au fil des ans, la Chine a soutenu les pays africains dans un grand nombre de projets industriels et d'infrastructures en tant que source d'investissement et de technologie, ce qui a visiblement contribué au développement économique local et aux moyens de subsistance de la population, a-t-elle ajouté.
Un exemple concret est le projet hydroélectrique de la Gorge de Kafue inférieure (KGL) en Zambie, qui a été financé et construit par la Chine. Le projet KGL a été mis en service et possède une capacité installée totale de 750MW. Il permettra de réduire les émissions de carbone de 663.500 tonnes par an. Ce projet à forts investissements a généré des avantages économiques importants et a contribué notamment aux recettes budgétaires de la Zambie, a-t-elle noté.
"Nous sommes convaincus que les prêts pour des projets comme le KGL ont contribué à renforcer la viabilité de la dette de la Zambie, et non l'inverse", a déclaré la porte-parole.

Articles les plus lus

Notre politique de confidentialité et de cookies

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez notre utilisation des cookies et notre politique de confidentialité révisée. Vous pouvez modifier vos paramètres de cookies via votre navigateur.
J’accepte