​L'ONU se dit préoccupée par la situation en Libye
xinhua 2022-08-26 19:47:20

Les Nations Unies ont exprimé jeudi leur inquiétude quant à la situation en Libye après que Fathi Bachagha, premier ministre désigné par la Chambre des représentants basée à Tobrouk (est), a appelé le Premier ministre Abdel-Hamid Dbeibah, basé à Tripoli, à céder pacifiquement le pouvoir.
"Nous suivons avec inquiétude l'évolution de la situation en Libye, notamment la mobilisation des forces et les menaces de recours à la force à des fins politiques", a déclaré Stéphane Dujarric, porte-parole du secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres.
Il est très important qu'il y ait une désescalade et que chacun garde à l'esprit les besoins du peuple libyen : l'harmonie politique et la paix, a-t-il ajouté. "Personne ne veut voir quoi que ce soit revenir en arrière."
Le coordinateur de la Mission d'appui des Nations Unies en Libye (MANUL), Raisedon Zenenga, continue de s'engager auprès de tous les acteurs concernés, a dit M. Dujarric.
Dans une lettre adressée mercredi à M. Dbeibah, M. Bachagha l'a appelé à "opter pour la paix et à éviter la guerre". Un appel rejeté par M. Dbeibah qui a demandé en retour à son rival politique d'en passer par des élections "plutôt qu'un coup d'Etat militaire".
La Libye est actuellement dans une impasse politique. La Chambre des représentants a retiré sa confiance au gouvernement d'unité nationale d'Abdel-Hamid Dbeibah et désigné en mars un nouvel exécutif dirigé par Fathi Bachagha. M. Dbeibah a rejeté cette décision et assuré qu'il ne transférerait le pouvoir qu'à un gouvernement élu.
Le pays souffre d'instabilité politique et de chaos depuis la chute de Moammar Kadhafi en 2011.

Articles les plus lus

Notre politique de confidentialité et de cookies

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez notre utilisation des cookies et notre politique de confidentialité révisée. Vous pouvez modifier vos paramètres de cookies via votre navigateur.
J’accepte