​Une lettre de famille : Xi Jinping et son père
CGTN 2022-06-19 20:45:10

Dans le bureau de Xi Jinping, plusieurs images de la vie familiale chaleureuse, à différentes époques, sont placées à des endroits importants. Sur une photo, Xi Jinping pousse son père âgé dans le fauteuil lors d'une promenade avec sa femme et sa fille.

Son père, Xi Zhongxun, a eu une profonde influence sur Xi Jinping, comme en témoigne une lettre que ce dernier lui a écrite.

C'était le 15 octobre 2001, jour du 88e anniversaire de Xi Zhongxun. La famille s'était réunie. Seul Xi Jinping, alors gouverneur de la province du Fujian, était absent en raison de sa charge de travail. Se sentant désolé pour son absence, il a écrit une lettre à son père pour le féliciter de son anniversaire.

Dans ce courrier, Xi Jinping a parlé avec affection de ses sentiments profonds pour ses parents et a mentionné de nombreuses « qualités nobles héritées et apprises auprès de son père. »

« La foi du père dans le communisme reste ferme. »

Que ce soit sous l'ère de la terreur blanche ou sous celle de l'extrême gauche, peu importe d'être calomnié ou de devoir faire face à l'adversité, vous avez toujours une lumière vive dans le cœur. Vous persévérez toujours pour suivre la bonne direction. - Xi Jinping

Xi Zhongxun et Qi Xin ont tous deux participé à la révolution très tôt, et il y a une forte aspiration révolutionnaire chez eux. À l'époque, Xi Jinping vivait sur le campus, et ne rentrait chez lui que pendant les vacances. Dans une interview, Xi Jinping s'est souvenu avec émotion : « Après être rentré, tous les enfants se sont tenus contre le mur pour écouter son discours. » « Il a décrit comment il participait à la révolution, il nous a dit que nous devrions aussi y prendre part à l'avenir, et il nous a expliqué ce qu'était la révolution. Ceci nous a progressivement beaucoup influencés. »

La plus importante des exigences de Xi Zhongxun envers ses enfants était la fidélité au Parti communiste chinois (PCC).

Sous l'influence de ses parents, Xi Jinping a rédigé huit demandes d'adhésion à la Ligue de jeunesse communiste et dix demandes d'adhésion au PCC. Il a rejoint le PCC à l'âge de 20 ans.

Le 31 octobre 2017, une semaine seulement après la clôture du 19e Congrès national du PCC, Xi Jinping a conduit les membres du Comité permanent du Bureau politique du Comité central du PCC à effectuer un voyage spécial à Shanghai pour passer en revue l'histoire de la fondation du Parti et le serment d'adhésion au Parti. Le serment sonore et puissant a affirmé la ferme conviction politique du Comité central du PCC avec Xi Jinping en son cœur. Xi Jinping a déclaré affectueusement : « Le serment d'adhésion au Parti n'est pas difficile à retenir, mais il est difficile de s'y tenir pour toujours. Chaque membre du parti doit garder à l'esprit le serment d'adhésion au Parti, comparer son comportement aux exigences, et rester ferme et loyal au serment pour toute la vie. »

« Vous êtes comme un bœuf, travaillant silencieusement pour le peuple chinois. »

Avec votre grand amour, vous avez influencé les gens autour de vous. Vous êtes comme un bœuf, travaillant silencieusement pour le peuple chinois. Ce qui m'encourage aussi à consacrer toute ma vie au service du peuple, pour ainsi transmettre ce que j'ai reçu de mon pays splendide et de mes concitoyens. - Xi Jinping

Xi Zhongxun est un « leader de masse issu de la masse ». Il a souvent rappelé qu'il était le fils d'un paysan et s'est toujours considéré comme un membre des travailleurs.

En 1943, dès que Xi Zhongxun a pris ses fonctions de secrétaire du comité du PCC préfectoral de Suide, il a proposé de "servir 520 000 personnes". Il a demandé aux cadres à tous les niveaux de ne pas être des "officiels" ou des "maîtres", mais de franchir le pas de la porte pour aller dans les campagnes et trouver des vraies solutions pour les masses populaires.

En septembre 2021, Xi Jinping, qui inspectait Yulin, dans la province du Shaanxi, est venu à l'endroit où son père Xi Zhongxun travaillait et vivait : l'ancien site du comité préfectoral Suide du PCC. Dans le hall d'exposition, une ligne de mots est particulièrement accrocheuse : s'asseoir du côté des gens ordinaires. « Duanduandi, c'est du dialecte du centre de Shaanxi, qui signifie "stable et droit". » Se rappelant le dialecte parlé par son père Xi Zhongxun, Xi Jinping était plein d'affection.

Xi Zhongxun éduque souvent les enfants à compter sur leurs propres capacités pour vivre et les encourage à aller dans des endroits difficiles, à la base où la construction de la patrie est la plus nécessaire. En 1978, lorsque Xi Zhongxun est venu travailler pour la première fois dans la province du Guangdong, il a travaillé jusqu'aux petites heures du matin avant de vouloir se reposer. Au milieu de l'été cette année-là, il s'est rendu dans 23 comtés d'affilée malgré la chaleur torride.

Lorsque Xi Zhongxun travaillait au Guangdong, Xi Jinping, qui étudiait à l'Université Tsinghua, a visité le Guangdong avec son père Xi Zhongxun pendant les vacances d'été. Sur une photo, le dos large de son père se reflète dans les yeux de Xi Jinping, qui se tient derrière lui. La responsabilité de servir le peuple et la Chine est également gravée dans le cœur de Xi Jinping.

Sous l'influence de son père, lorsque Xi Jinping a pris ses fonctions dans ses premières années, il a voyagé dans tous les villages du comté de Zhengding, dans la province du Hebei ; dès son arrivée à Ningde de la province du Fujian, il a mis trois mois pour parcourir neuf comtés, avant de visiter presque tous les comtés. Travaillant dans la province du Zhejiang, il a parcouru 90 villes et comtés de la province en plus d'un an.

Depuis le 18e Congrès national du PCC, chaque fois qu'il inspecte le résultat de l'élimination de la pauvreté, il voyage contre vents et marées, et se rend chez des gens dans le besoin, leur demandant combien ils gagnent par an, s'ils ont assez de nourriture, ou s'ils ont froid pour l'hiver. Il soulève parfois le matelas pour examiner la qualité du lit chauffant ou demande si le toit est bien recouvert. Il prend à cœur les difficultés des masses, et il est heureux quand les gens vivent bien.

« Jinping, quel que soit le poste que tu occupes, n'oubliez pas de servir le peuple avec diligence et sincérité pour le peuple, de vous connecter avec le peuple et d'être accommodant. »

C'est le conseil de son père, et c'est aussi l'engagement initial que Xi Jinping honore toujours.

« Mon père a toujours prôné la frugalité tout au long de sa vie. »

La frugalité du père était draconienne. La rigueur de son éducation est également bien connue. Sous son influence depuis l'enfance, nous avons développé l'habitude d'être diligent et économe. C'est le style familial d'un ancien bolchevique et communiste exemplaire. Une telle bonne tradition familiale devrait être transmise de génération en génération. - Xi Jinping

Xi Zhongxun inculque souvent aux enfants que "la nourriture dans l'assiette est issue d'un travail difficile". La sœur de Xi Jinping, Qiaoqiao, a rappelé que pendant le dîner, son père ramassait souvent le riz et les miettes de pain chinois qu'ils avaient laissés sur la table, avant de les tremper dans la soupe laissée dans le plat pour tout manger. Une fois, Qiaoqiao a accidentellement renversé le bol de soupe, Xi Zhongxun n'a rien dit, s'est penché et a aspiré la soupe sur la table.

Pareil pour les vêtements. Qi Xin, la mère de Xi Jinping, a un jour écrit dans un article en mémoire de Xi Zhongxun : « Nos deux fils héritaient des vêtements et des chaussures à motifs que leur sœur portait depuis leur plus jeune âge. Je me souviens quand Xi Jinping hésitait à porter des chaussures pour filles par peur de la moquerie de ses camarades de classe, Zhongxun lui a dit : avec de la teinture, elles seront comme les autres chaussures .»

Xi Jinping, qui a connu la pauvreté et est sorti des années "insuffisantes et affamées", a hérité des qualités de frugalité de son père grâce à son influence. Lorsqu'il travaillait à Zhengding, Xi Jinping avait une couette à plusieurs patchs. Zhang Hongliang, qui a eu de nombreux contacts avec Xi Jinping dans les années 1980, se souvient : « A Xiamen, il allait au travail soit à pied, soit à vélo. » Dès son arrivée à Ningde, Xi Jinping a demandé que l'on ne rénove pas son bureau et son dortoir. C'était avec une vieille voiture, dont le kilométrage dépassait les 100 000 kilomètres, qu'il parcourt les montagnes et les rivières de l'est du Fujian.

Dans l'exposition à grande échelle en 2018 intitulée "Le grand changement", célébrant le 40e anniversaire de la réforme et de l'ouverture, on a vu un menu montrant ce que Xi Jinping mangeait le soir pendant son inspection au comté de Fuping, au Hebei, en 2012. Selon le menu, le dîner de Xi Jinping correspond bien au règlement "quatre plats et une soupe" : poulet braisé, plat mijoté au Fuping, porc sauté aux pousses d'ail, chrysanthème à l'ail et soupe de boulettes du porc avec la gourde blanche. Depuis le 18e Congrès national du PCC, Xi Jinping a donné l'exemple en restant frugal quand il enquête dans divers endroits. Il a déclaré : « Je m'engagerai pleinement envers mon peuple et je ne le décevrai jamais ». Il s'agit d'une grande ouverture d'esprit et des sentiments profonds vers le peuple.

Aux yeux de Xi Jinping, « la famille est la première salle de classe de la vie et les parents sont les premiers enseignants des enfants ». C'est dans cette salle de classe que Xi Jinping a reçu de ses parents une éducation précieuse et des qualités qui lui sont utiles depuis le début de sa vie.

Articles les plus lus