​L'Iran va débrancher 27 caméras de surveillance sur ses sites nucléaires (AIEA)
Xinhua 2022-06-10 20:06:04

L'Iran a annoncé à l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) qu'il était en train de débrancher 27 caméras de surveillance sur ses sites nucléaires, a déclaré jeudi l'agence, avertissant que cette mesure pourrait porter "un coup fatal" aux chances de relancer l'accord de 2015 sur le programme nucléaire iranien.

Le directeur général de l'AIEA Rafael Grossi a déclaré lors d'une conférence de presse à Vienne que cette décision de Téhéran "pose un grave défi à notre capacité de continuer de travailler là-bas".

Cette décision a été prise un jour après que le conseil des gouverneurs de l'AIEA a adopté une résolution condamnant l'Iran sur ce dossier.

Celle-ci avait été soumise par les Etats-Unis, le Royaume-Uni, la France et l'Allemagne sur la foi de récents rapports de l'AIEA selon lesquels l'Iran n'avait pas fourni d'"explications fiables sur le plan technique" à propos de traces d'uranium découvertes dans trois sites non déclarés. L'Iran a rejeté ces rapports, assurant n'avoir jamais mené d'activité nucléaire illégale ou non déclarée.

Après le débranchement de ces 27 caméras, plus de 40 autres demeureront en fonction, a noté M. Grossi. Il a averti que si un accord n'était pas conclu sur leur remise en marche d'ici trois à quatre semaines, "cela porterait un coup fatal" aux espoirs de relancer l'accord de 2015. 

Articles les plus lus