Jiangxi : base du thé organique à Fuliang

cri 2017-09-07 15:15:50
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

Le journaliste de la Radio Nationale de Congo Mombouli et Jingqing Ji, le directeur général d'une entreprise du thé de Fuliang.

Quand on parle de Jingdezhen, une ville au Jiangxi, dans le sud de la Chine, la plupart des gens gens penseront la céramique en premier lieu. En réalité, le thé est aussi un produit spécial de la ville de Jingdezhen. Le district Fuliang de Jingdezhen est une localité qui fabrique le thé depuis des temps très anciens. Le poète Bai Juyi de la dynastie Tang a écrit le poème « l'excursion avec le luth pipa », l'expression dans ce poème « Après dur labour, le marchand n'a guère hésité à me quitter; il partit le mois dernier acheter du thé ». Le poème « parler du thé et du vin » a décrit les événements spectaculaires dans le marché du thé de Fuliang pendant le milieu de la dynastie Tang, « Fuliang et She Zhou, tous les pays sont à leur recherche» .

Aujourd'hui, le thé est aussi un produit spécial dans le district Fuliang. Selon les données qui nous ont été fournies par la direction du thé du district Fuliang en septembre 2017, la superficie totale des terres cultivées a atteint 150 000 hectares, employant 55 000 personnes. Le revenu par paysan qui cultive du thé est de 8 310 yuan. La base du thé organique de Fuliang représente le projet du développement de l'industrie du thé dans le district Fuliang.

La base du thé organique de Fuliang a été établie en 2006. C'est une entreprise qui assemble fabrication, traitement, emballage, commerce et des technologies de démonstration, ce qui lui rend une entreprise agricole industrialisée. L'entreprise possède 3300 hectares de champs de thé organique. Toutes les bases sont adoptées par ECOCERT. Il est identifié comme une base nationale de production des aliments biologiques. Le 5 septembre, des journalistes de RCI se sont rendus dans le jardin du thé à Fuliang, environ mille acres. Fidèle Mombouli, journaliste congolais, a joué le rôle du paysan du thé à l'aide d'un agriculteur expérimenté local.

Mombouli a dit à Jingqing Ji, le directeur général d'entreprise du thé organique. Au Congo, les habitants n'achètent que du thé en sachet, il ne représente pas de toute évidence la qualité en matière de thé. Il souhaite sincèrement que le thé de Fuliang et tous les thés en Chine pourront être exportés vers l'Afrique grâce à la politique chinoise « la Ceinture et la Route ». Le thé chinois pourrait être sur la table de toutes les familles congolaises.

La machine à thé accroît l'échelle de la production de l'entreprise

Dans un jardin du thé organique, on ne peut pas utiliser les herbicides et doit recruter beaucoup de personnes pour surveiller et désherber.

Le thé noir et brut est en train d'être fabriqué.

Share

Articles les plus lus