Le Conseil des droits de l'Homme des Nations Unies adopte le rapport d'examen sur la Chine

2018-11-10 09:28:19
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

Le Conseil des droits de l'Homme des Nations Unies adopte le rapport d'examen sur la Chine

Le Conseil des droits de l'Homme des Nations Unies adopte le rapport d'examen sur la Chine

Le Conseil des droits de l'Homme des Nations unies a adopté à l'unanimité, vendredi à Genève, le rapport d'examen sur la Chine, lors d'une réunion dans le cadre de l'Examen périodique universel (EPU) prévu pour les 193 membres des Nations unies environ tous les quatre ans.
L'examen sur la situation des droits de l'Homme a débuté lundi dans le Palais des Nations à Genève. C'est la 3ème fois que la Chine a participé à cet examen, après ceux en 2009 et en 2013. 
Lors de l'examen, la délégation chinoise, conduite par le vice-ministre chinois des Affaires étrangères Le Yucheng, a présenté un rapport sur les progrès des droits de l'Homme en Chine, tout en annonçant 30 mesures supplémentaires pour faire avancer la cause des droits de l'Homme en Chine. 
Durant l'examen, la délégation chinoise a mené, de manière ouverte, inclusive, franche et coopérative, un dialogue constructif avec toutes les parties, et répondu aux suggestions et propositions d'autres participants, tout en réfutant fermement les critiques sans fondement de certains membres à l'encontre de la Chine. 
Le rapport adopté par la réunion comprend les points de vue des participants à l'examen, notamment sur la réduction de la pauvreté, l'édification d'un Etat de droit, l'innovation et le développement, la promotion de l'emploi, la protection des groupes spéciaux tels que les femmes et enfants, la gestion des affaires religieuses, la lutte contre le terrorisme, le changement climatique, le développement durable, la coopération Sud-Sud, l'éducation sur les droits de l'Homme, plan d'action national sur les droits de l'Homme, l'opposition aux deux poids deux mesures sur les droits de l'Homme, ainsi que la coopération internationale dans le domaine des droits de l'Homme. 
Les représentants de quelque 120 pays et régions ont salué les progrès obtenus par la Chine dans la promotion et la protection des droits de l'Homme, ainsi que la contribution qu'elle a apportée à la cause des droits de l'Homme du monde. 
Dans son discours prononcé à la clôture de l'examen, Zhang Jun, ministre assistant chinois des Affaires étrangères, a indiqué que le gouvernement chinois attachait une importance particulière à la promotion et la protection des droits de l'Homme et que les faits ont montré les progrès substentiels de la Chine dans le développement des droits de l'Homme. 
La Chine participe toujours, de manière constructive et responsable, à la coopération en matière de droits de l'Homme et accorde une grande importance aux suggestions et propositions lors de l'examen. Elle les étudiera de façon sérieuse, responsable et approfondie, et donnera les réponses lors de la réunion du Conseil des droits de l'Homme prévue en 2019. 
Parallèlement, la Chine souhaite que certains pays examinent, de manière objective, la situation des droits de l'Homme en Chine, et respectent le choix du peuple chinois sur le système politique et la voie de développement, a poursuivi M. Zhang, tout en exprimant l'opposition ferme de la Chine aux ingérences extérieures dans ses affaires intérieures sous prétexte des droits de l'Homme, ainsi qu'aux tentatives portant atteinte à la souveraineté et l'intégrité territoriale de la Chine. 
La Chine suivra fermement la voie adaptée à ses propres conditions nationales, avec un développement économique continu, une société plus harmonieuse, une démocratie plus saine et un perfectionnement de la législation. Nous avons pleine confiance en cela, a ajouté M. Zhang.

Partager

Articles les plus lus