Pour les États-Unis, 60% du PIB est une ligne rouge dont il ne faudra pas franchir-French

Pour les États-Unis, 60% du PIB est une ligne rouge dont il ne faudra pas franchir

RCI 2018-08-10 22:08:32
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

Approuvé par le Conseil des Affaires d'Etat (le gouvernement chinois), la Commission des droits de douanes du gouvernement a décidé d'imposer des droits de douane supplémentaires de 25% sur des produits provenant des Etats-Unis d'une valeur de 16 milliards de dollars après avoir fait des ajustements appropriés à la deuxième partie d'une liste de produits soumis à des droits de douane.


Les droits de douane supplémentaires entreront en vigueur le 23 août 2018 à 12h01.


La politique tarifaire des États-Unis contre la Chine est censée résoudre le "commerce déloyal" entre les États-Unis et la Chine, basé sur des considérations politiques. Mais les objectifs stratégiques à long terme des  États-Unis sont révélés: réprimer son concurrent chinois pour maintenir l'hégémonie du dollar, dominer les règles multilatérales et maximiser ses avantages économiques. 


Pour les États-Unis, 60% du PIB est une ligne rouge dont il ne faudra pas franchir. Ce pays de l’Amérique du nord est prêt à tuer, sans pitié, tout celui qui tentera de franchir cette ligne rouge.


Dans le contexte de l'expansion continue du déficit commercial, les États-Unis ont affaibli la compétitivité du Japon dans les années 1980. En 1985, sous les auspices des États-Unis, cinq grands pays ont signé l’Accord Plaza, et le yen a commencé à s’apprécier fortement. Mais deux ans plus tard, la balance excédentaire japonaise a encore augmenté. Comme les États-Unis n'ont pas résolu les problèmes fondamentaux de la division de la production internationale, leur désavantage industriel et le faible taux d'épargne, la tendance au déséquilibre entre les États-Unis et le Japon est difficile à inverser.



En 2014, le PIB de la Chine a dépassé pour la première fois celui des Etats-Unis de plus de 60%. Un succès au-dessus des limites que les États-Unis peuvent tolérer. Pour les États-Unis, la vitesse de croissance et le potentiel de la Chine sont beaucoup plus élevés que ceux de ses concurrents antérieurs, et il est probable qu'elle dépassera les États-Unis dans un avenir proche. Dans ce contexte, il est inévitable que les États-Unis répriment la Chine. En août 2017, les États-Unis ont officiellement lancé l’enquête 301 contre la Chine et, dans plusieurs rapports publiés, ils ont mis des étiquettes sur leurs concurrents en Chine et la répression contre la Chine s'est intensifiée progressivement.


Cependant, la Chine d'aujourd'hui n'est pas le Japon de l'époque. 


Tout d’abord, la Chine a un énorme marché de consommation domestique et une nouvelle plate-forme de coopération basée sur le principe de la communication, de la construction et du partage.


Deuxièmement, la Chine a un système politique stable et une stratégie de développement à long terme, tandis que le Japon ne disposait pas d’un environnement politique stable et d’une politique économique cohérente.


Troisièmement, la Chine possède le système industriel le plus vaste et le plus complet au monde et est devenue le nœud de la chaîne industrielle et de la chaîne d’approvisionnement mondiales.


La Chine et le Japon sont supprimés par les États-Unis dans un processus de leur croissance rapide, mais le sort des deux pays sera complètement différent. La fondation chinoise pour le développement ne sera pas ébranlée. Tant que nous comprendrons correctement la situation, saisirons clairement la tendance générale et ferons bien notre propre travail, le grand navire économique chinois franchira sûrement divers obstacles et continuera à avancer.

Partager

Articles les plus lus