La réunion ministérielle des Finances du G20 se termine avec des appels à l'investissement contre le nouveau coronavirus

xinhua 2021-04-08 09:29:59
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

Les ministres des Finances et les gouverneurs des banques centrales des plus grandes économies du monde sont convenus mercredi de poursuivre leur soutien financier à la lutte contre la pandémie de COVID-19 "aussi longtemps que nécessaire", a déclaré le co-président d'un sommet virtuel du G20.

Daniele Franco, ministre italien de l'Economie et des finances, a indiqué que surmonter les pertes économiques causées par la pandémie constituait la priorité du G20. Il a fait savoir que les participants à la seconde réunion du G20 de l'année étaient convenus d'utiliser "tous les outils politiques disponibles aussi longtemps que nécessaire" afin de protéger les vies et les moyens de subsistance.

Le ministre a également noté que le renforcement de la disponibilité mondiale des vaccins contre le nouveau coronavirus de manière "équitable et accessible" faisait partie de cet effort.

Lui-même ainsi qu'Ignazio Visco, gouverneur de la Banque d'Italie et l'autre co-président de la réunion, ont présenté mercredi devant une centaine de journalistes par retransmission vidéo depuis Rome, le même moyen adopté par les ministres et les gouverneurs participant aux négociations.

Tandis que la pandémie de COVID-19 a constitué le sujet central du sommet, les discussions ont également abordé d'autres dossiers urgents, tels que la nécessité de l'action mondiale pour faire face au changement climatique et l'élaboration de normes pour un taux d'imposition minimum pour les sociétés à l'échelle mondiale.

M. Franco a noté que le Fonds monétaire international (FMI) avait récemment révisé ses prévisions pour le produit intérieur brut (PIB) mondial à 6%, par rapport à 5,5% en janvier. Le qualifiant de signe positif, il a toutefois averti que la perspective économique mondiale restait "obscurcie par l'incertitude" en raison des impacts de la pandémie.

Au total, les pays du G20 représentent 80% du PIB mondial.

Partager

Articles les plus lus