Le Parlement turc prolonge la motion pour les opérations transfrontalières en Irak et en Syrie

xinhua 2019-10-09 16:07:21
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

Le Parlement turc a prolongé mardi une motion d'un an autorisant le gouvernement à mener des opérations militaires transfrontalières en Irak et en Syrie.
Celle-ci avait précédemment permis aux troupes turques d'effectuer de telles opérations du 30 octobre 2018 au 30 octobre 2019. Tous les partis politiques siégeant au Parlement l'ont soutenue, à l'exception du Parti démocratique populaire pro-kurde.
Elle affirme que la Turquie attache une grande importance à la protection de l'intégrité territoriale, de l'unité nationale et de la stabilité de l'Irak. "Toutefois, l'existence du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) et de l'EI (Etat Islamique) en Irak constitue une menace directe pour la paix dans la région, ainsi que pour la stabilité et la sécurité de notre pays", y est-il indiqué. Elle mentionne également que la Turquie a poursuivi ses activités sécuritaires à l'est de l'Euphrate, conformément à ses intérêts légitimes en matière de sécurité.
Cette motion a été présentée avant l'opération militaire prévue par la Turquie dans l'est de l'Euphrate, dans le nord de la Syrie.
Le but ultime de la Turquie dans le nord de la Syrie est de mettre fin à l'existence de tous les groupes terroristes et de faciliter le retour des Syriens chez eux en établissant un "corridor de paix" dans le cadre de l'intégrité territoriale de la Syrie, a déclaré aux législateurs Ismet Yilmaz, président du Comité de défense nationale au Parlement turc.
En 2016, la Turquie avait lancé l'opération "Bouclier de l'Euphrate" et en 2018 "Rameau d'olivier" dans le nord-ouest de la Syrie contre les Unités de protection du peuple kurde (YPG), considérées par Ankara comme la branche syrienne du PKK, et l'EI. Les troupes turques frappent fréquemment des bases du PKK, dans le nord de l'Irak.

Partager

Articles les plus lus