Les troupes américaines commencent à se retirer du nord de la Syrie, confirme le président turc

xinhua 2019-10-07 19:34:03
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a confirmé lundi que le retrait des troupes américaines du nord de la Syrie avait commencé après sa conversation téléphonique avec son homologue américain Donald Trump la veille au soir.
La Turquie est décidée à éliminer les "terroristes" du nord de la Syrie, a-t-il dit à des journalistes à Ankara, promettant de lancer à tout moment une campagne militaire à l'est de l'Euphrate et affichant la "détermination" de son pays.
M. Erdogan n'a toutefois pas donné de détails sur cette éventuelle incursion militaire en territoire syrien. Des délégations militaires américaine et turque sur le terrain sont en train de discuter, a-t-il simplement dit.
La Maison Blanche avait annoncé dimanche qu'elle avait commencé à retirer les forces américaines de la zone frontalière syro-turque. "La Turquie va bientôt mettre en oeuvre son opération prévue de longue date dans le nord de la Syrie", avait indiqué sa porte-parole, Stephanie Grisham, dans un communiqué.
Les forces américaines "ne vont pas soutenir ou être impliquées dans l'opération" et "ne seront plus à proximité immédiate", a-t-elle précisé.
Les Etats-Unis ne veulent plus continuer de porter le fardeau des membres de l'Etat islamique (EI) emprisonnés en Syrie, a par ailleurs indiqué M. Erdogan, ajoutant qu'il avait l'intention de se rencontrer M. Trump en novembre à Washington. Ankara étudie également le sort de ces prisonniers, a poursuivi le président turc.

Partager

Articles les plus lus