La Maison Blanche publie une note de l'appel téléphonique de Trump avec le président ukrainien

xinhua 2019-09-26 09:09:48
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

La Maison Blanche a publié mercredi une note d'un appel téléphonique controversé entre le président américain Donald Trump et son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky.
L'appel, qui date du 25 juillet et fait aujourd'hui l'objet d'une enquête du Congrès, est au cœur de tensions de plus en plus vives entre le Congrès et la Maison Blanche en raison d'une plainte d'un lanceur d'alerte déposée mi-août par un responsable anonyme des renseignements, et qui affirme que M. Trump aurait interagi de manière inappropriée avec un dirigeant étranger en lui faisant une "promesse" non spécifiée.
La présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, a annoncé mardi que la chambre lancerait une requête formelle de destitution à l'encontre de M. Trump, accusant le président de "trahison de son serment d'office, trahison de notre sécurité nationale et trahison de l'intégrité de nos élections".
A la suite de la publication de la note, M. Trump a déclaré sur Twitter que les démocrates devraient "s'excuser" après avoir vu cet "appel irréprochable".
"Les démocrates s'excuseront-ils après avoir vu ce qui a été dit au cours de l'appel avec le président ukrainien ? Ils devraient, c'était un appel irréprochable, quelle surprise !", a-t-il réagi.
D'après une transcription brute de l'entretien, qui selon la Maison Blanche "n'est pas une transcription verbatim de la conversation", M. Trump a mentionné à plusieurs reprises au cours de l'appel le candidat démocrate à la présidentielle Joe Biden, suggérant à un moment que M. Zelensky coopère avec le procureur général américain William Barr pour enquêter sur la manière dont M. Biden a mis un terme à des poursuites contre une entreprise ukrainienne qui pourrait être liée à son fils, Hunter Biden.
"On parle beaucoup du fils de Biden, du fait que Biden a arrêté les poursuites, et beaucoup de gens veulent en savoir plus sur ce sujet. Si vous pouviez faire quelque chose avec le procureur général, ce serait formidable", aurait déclaré M. Trump.
Le Wall Street Journal a rapporté vendredi que M. Biden, au cours de ses voyages en Ukraine en tant que vice-président, aurait demandé au gouvernement ukrainien de limoger le précédent procureur général ukrainien, Viktor Chokine, qui avait lancé une enquête anti-corruption contre le groupe Burisma, une société gazière privée ukrainienne dont le fils de M. Biden était membre du conseil d'administration au cours de la vice-présidence de son père.

Partager

Articles les plus lus