Une répresentante des femmes de Hong Kong condamne les actes illicites de plus en plus violents à Hong Kong lors d'une session de l'ONU

xinhua 2019-09-12 08:56:37
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

La présidente de la Fédération des femmes de Hong Kong, Pansy Ho Chiu-king, a condamné mercredi les "actes de plus en plus violents" à Hong Kong.
Dans un discours s'adressant à la 42e session du Conseil des droits de l'homme des Nations Unies à Genève, Mme Ho a rappelé que depuis le 9 juin, les Hongkongais ont été en proie à 130 manifestations, parmi lesquelles plus de 110 ont abouti à des actes illicites et à des violences.
"Nous condamnons les actes de plus en plus violents des manifestants radicaux à Hong Kong", a déclaré Mme Ho.

Les citoyens ordinaires de Hong Kong sont les victimes les plus durement touchées, a-t-elle ajouté.
Un nombre "alarmant" de jeunes se sont "radicalisés pour perpétrer des actes criminels", a-t-elle poursuivi, ajoutant que des enfants de tous âges sont endoctrinés à la haine à l'encontre de la police, et se mobilisent pour mener des grèves scolaires de masse.  
"Nous ne tolérerons pas l'exploitation des enfants et nous appelons la communauté internationale à réprimander ces organisateurs et influenceurs", a-t-elle souligné, ajoutant que la promotion de la haine et de l'extrémisme violent ne pourra que laisser des cicatrices irréparables "privant à jamais notre chère ville d'harmonie et de stabilité".
La 42e session du Conseil des droits de l'homme de l'ONU a débuté lundi.


Partager

Articles les plus lus