Une participation étrangère aux attentats au Sri Lanka, selon le PM

2019-04-24 09:04:34
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

Le Premier ministre sri-lankais Ranil Wickremesinghe a indiqué mardi que les autorités avaient fait des progrès sur l'identification des auteurs d'une série d'attentats meurtriers dans son pays et que des indices prouvaient une implication étrangère.

Lors d'une conférence de presse depuis sa résidence, il a précisé que le gouvernement examinait la revendication du groupe Etat islamique (EI), selon laquelle il était responsable de ces attentats suicides à la bombe visant des églises et des hôtels qui ont tué plus de 300 personnes et blessé plus de 500 autres.

Interrogé sur ses précédentes déclarations affirmant que ces attentats avaient été commis en représailles aux attaques ayant visé le mois dernier des mosquées à Christchurch en Nouvelle-Zélande, M. Wickremesinghe a souligné que les autorités enquêtaient toujours et que ceci devait encore être confirmé.

Plusieurs interpellations ont eu lieu après les attentats de dimanche, mais le Premier ministre a refusé de donner des chiffres exacts, ajoutant que certains des coupables présumés étaient toujours en fuite.

Partager

Articles les plus lus