L'escalade de la violence en Libye a fait 264 morts et 1 200 blessés, selon un porte-parole de l'ONU

2019-04-24 08:43:02
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a établi que 264 civils et militaires avaient été tués en près de trois semaines de combats dans la banlieue de Tripoli, en Libye, a déclaré mardi un porte-parole de l'ONU.

L'OMS a également signalé quelque 1 200 blessés depuis que la soi-disant "Armée nationale libyenne" a lancé une offensive pour s'emparer de la capitale, a indiqué Stéphane Dujarric, le porte-parole du secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres.

Plusieurs sites de détention de migrants se trouvent par ailleurs à proximité du front, et le porte-parole a déclaré que leur situation était "de plus en plus désespérée" ; certaines informations ont ainsi fait état de "gardiens abandonnant leur poste en laissant des gens enfermés à l'intérieur".

Le centre de détention de Gharyan serait notamment privé d'eau potable depuis plusieurs jours.

Au total, quelque 3 600 migrants et réfugiés seraient pris au piège dans les centres de détention proches des lignes de front, a déclaré M. Dujarric, ajoutant que cinq de ces centres se trouvaient dans des zones déjà touchées par les combats, et six autres dans des zones proches des affrontements.

Selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), environ 35 000 personnes auraient par ailleurs fui les combats à Tripoli et aux alentours. D'autres, qui sont restées bloquées dans les zones de conflit, seraient à présent dans l'incapacité de quitter les lieux en raison de la "dynamique du conflit". Certaines, enfin, refusent de partir, souvent de peur que leur maison ne soit pillée en leur absence.

Plusieurs zones ont été touchées par des tirs d'armes légères ou lourdes, comme des tirs d'artillerie, des roquettes ou des frappes aériennes, a déclaré le porte-parole.

L'aide humanitaire se poursuit partout où un accès reste possible. Environ 21 000 personnes en ont déjà bénéficié à ce jour, a indiqué M. Dujarric, ajoutant que l'ONU et ses partenaires humanitaires avaient lancé un appel d'urgence pour réunir 10,2 millions de dollars américains en plus des financements ordinaires, afin d'aider 100 000 personnes en Libye.


Partager

Articles les plus lus