Venezuela: la justice interdit à Guaido de quitter le pays et gèle ses actifs financiers

xinhua 2019-01-30 16:04:16
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

Le Tribunal suprême de justice (TSJ) du Venezuela a décidé mardi d'interdire au chef de l'opposition Juan Guaido, président par intérim auto-proclamé, de sortir du pays et de geler ses actifs financiers.
  Cet ordre de la plus haute juridiction du pays est intervenu quelques heures après que le procureur général Tarek William Saab eut demandé au TSJ d'adopter des mesures de précaution contre M. Guaido.
  "Nous demandons au TSJ d'appliquer des mesures de précaution en vue d'empêcher son départ du pays, la vente et l'hypothèque de ses biens immobiliers personnels ainsi que de geler ses comptes bancaires", a déclaré le procureur général.
  M. Saab a expliqué que cette demande faite au TSJ s'inscrivait dans le cadre d'une enquête préliminaire ouverte contre Juan Guaido, "en réponse aux incidents violents ayant agité le pays depuis le 22 janvier".
  En réponse à la demande de M. Saab, John Bolton, conseiller à la sécurité nationale des Etats-Unis, a tweeté qu'il "y aurait de sérieuses conséquences pour quiconque tenterait de miner la démocratie et de nuire à M. Guaido".
  M. Maduro a été réélu lors des élections présidentielles en Mai dernier avec 67,84% des suffrages et a été investi le 10 janvier pour un mandat de 6 ans.
  Estimant le gouvernement Maduro illégitime, M. Guaido, président de l'Assemblée nationale, s'est auto-proclamé président par intérim lors d'un rassemblement anti-gouvernemental le 23 janvier.
  Les Etats-Unis, le Brésil et certains autres pays ont reconnu la présidence de M. Guaido, le président américain Donald Trump prévenant que "toutes les options étaient sur la table". M. Maduro a en retour rompu les liens diplomatiques et politiques avec les Etats-Unis.
  Lundi, les Etats-Unis ont annoncé des sanctions contre la compagnie pétrolière nationale Petroleos de Venezuela SA, que le Trésor américain a décrit comme "une source primordiale de revenus et de devises étrangères pour le Venezuela", afin de faire pression sur M. Maduro.
  Vendredi, le secrétaire d'Etat Mike Pompeo a certifié l'autorité de M. Guaido à recevoir et contrôler certaines propriétés sur des comptes du gouvernement vénézuélien ou de sa banque centrale gérés par la Réserve fédérale de New York ou toute autre banque assurée aux Etats-Unis, selon un communiqué du département d'Etat américain publié mardi.

Partager

Articles les plus lus