Le président Xi Jinping assiste à la réunion informelle des dirigeants des BRICS

RCI 2018-12-01 01:28:16
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

Une réunion informelle des dirigeants des BRICS a eu lieu le 30 novembre à Buenos Aires (Argentine), à laquelle sont présentsle président chinois Xi Jinping, le président sud-africain Ramaphosa, le président brésilien Temer, le président russe Poutine ainsi que le Premier ministre indien Modi. Les dirigeants de ces cinq pays ont beaucoup échangé autour des sujets tels que la situation économique mondiale, les défis à relever de nos jours et la coopération au sein des BRICS avant de parvenir à un large consensus.

Le président sud-africain Ramaphosa a présidé cette réunion.

Dans le discours prononcé par Xi Jinping, il est indiqué que beaucoup étaient les consensus importants dégagés lors de la rencontre fructueuse entre les dirigeants des Etats membres des BRICS en ce juillet à Johannesburg. A présent, les risques économiques mondiaux se multiplient et le multilatéralisme et le système de commerce multilatéral sont défiés, tout cela est à l’encontre de l’intérêt commun de toute la communauté internationale. Dans un monde qui traverse des changements majeurs inédits depuis un siècle, les Etats membres des BRICS doivent renforcer la solidarité et la coopération, favoriser la communication et la coordination et assumer leur responsabilité afin de faire avancer la gestion mondiale sur la bonne voie et préserver la stabilité, le développement et la prospérité de l’économie mondiale.

Premièrement, il nous faut défendre fermement le multilatéralisme. En s’en tenant à un esprit de solidarité et de partenariat, nous devons renforcer la coordination et la collaboration dans le cadre du Groupe des 20, des Nations unies et de l’Organisation mondiale du commerce, préserver en commun le multilatéralisme et l’ordre international basé sur les règles, lutter contre le protectionnisme et l’unilatéralisme et promouvoir la coopération au sein de la communauté internationale pour relever les défis majeurs.

Deuxièmement, il nous faut améliorer sans cesse la gestion économique mondiale et approfondir la réforme de l’Organisation mondiale du commerce dans le bon sens. Les valeurs essentielles et les principes fondamentaux régissant l’Organisation mondiale du commerce ne peuvent pas être abandonnés. Les dispositions sur le traitement spécial et différentié pour les pays en développement doivent être préservées. Il est nécessaire de renforcer le rôle primordial du mécanisme du règlement des différends dans la régulation des relations commerciales. Il faut approfondir la réforme du système financier international et augmenter la représentation et élever la voix des pays émergents et des pays en développement.

Troisièmement, il nous faut continuer de promouvoir le développement commun de tous les pays. Les Etats membres des BRICS doivent entraîner les pays émergents et les pays en développement à placer le développement au cœur des politiques mondiales et à mettre en œuvre l’agenda 2030. Il est nécessaire de s’en tenir au principe de responsabilité commune mais différenciée et d’aboutir à l’heure à des règles d’application de l’«Accord de Paris». Il faut exhorter les pays développés à tenir les engagements en matière d’aide publique au développement pour soutenir les pays en développement dans les domaines du financement, des techniques et des infrastructures.

Quatrièmement, il nous faut faire progresser la coopération pragmatique au sein des BRICS. Il est nécessaire d’approfondir le partenariat dans une nouvelle révolution industrielle et de développer de nouveaux moteurs de développement économique. Il faut émettre le potentiel de «BRICS+» qui bénéficie directement aux pays émergents et pays en développement.

Xi Jinping a souligné que les Etats membres des BRICS, éléments importants du Groupe des 20, devaient aider l’Argentine à bien organiser le Sommet du G20 en lançant une voix pour le multilatéralisme, la coopération internationale, le bénéfice mutuel et le gagnant-gagnant. Comme le Brésil assumera la prochaine présidence tournante du G20, la Chine apportera un soutien entier au Brésil et approfondira le partenariat stratégique au sein des BRICS en faveur de la paix et du développement dans le monde.

Les dirigeants des autres pays ont déclaré que le monde était confronté à de graves problèmes politique, économique et commercial et que l’unilatéralisme et le protectionnisme sont devenus de quoi à s’inquiéter. Dans ce contexte, il est encourageant que les Etats membres des BRICS renforcent la coopération stratégique et la solidarité dans les domaines de l’économie, du commerce, de l’énergie, de la technologie, des échanges humains et de la santé qui bénéficient directeur aux peuples de tous les pays. Les BRICS doivent lancer une voix en faveur du multilatéralisme, du maintien d’un système de commerce multilatéral fondé sur les règles et du rejet du protectionnisme afin de préserver la paix et la sécurité internationales, de favoriser la croissance équilibrée et inclusive, d’améliorer la gestion de l’économie mondiale et de maintenir un ordre international équitable et fondé sur le respect mutuel. Il faut que les BRICS renforcent la coopération avec les pays africains dans le cadre de l’Agenda 2030, préservent en commun les intérêts des pays émergents et des pays en développement, défendent l’«Accord de Paris» et poussent les dirigeants à émettre une voix positive à cet égard lors du Sommet des dirigeants du G20.

Le «Communiqué de presse sur la réunion informelle des dirigeants des BRICS à Buenos Aires» a été publié à ce jour.

Partager

Articles les plus lus