Commentaire : La Chine et Brunei conviennent de hisser leurs relations au niveau de partenariat de coopération stratégique

RCI 2018-11-19 21:59:55
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

Au début de 2018, Citibank et HSBC ont cessé leurs activités financières au Brunei. Selon le journal « Asia Times », les activités pétrolières et gazières de ces banques à Brunei se sont affaiblies en raison de la baisse des prix de l'énergie dans le monde ces dernières années.

Cependant, une banque y a comblé le vide après le retrait des banques occidentales. C’est la Banque de Chine, l'une des quatre grandes banques commerciales d’État de Chine.

Brunei est le troisième producteur de pétrole en Asie du Sud-Est et le quatrième producteur de gaz naturel dans le monde. Ces industries pétrolière et gazière représentent environ 60% de son économie nationale. Ces dernières années, l’économie brunéienne a été durement touchée par l’impact des prix du pétrole sur le marché international. Brunei a présenté le plan de développement "Wawasan 2035", cherchant à diversifier son développement économique.

Lorsque d'autres investisseurs étrangers se préparaient à se retirer de Brunei, la Chine lui a fourni un soutien ferme et a donné une impulsion importante à la diversification économique du pays. En effet, en 2016, la Banque de Chine a créé une succursale à Brunei pour fournir des services aux investisseurs chinois.

La Chine et Brunei ont officiellement établi leurs relations diplomatiques en 1991, mais les deux pays ont décidé en 2013 de hisser leurs relations bilatérales au niveau de relations de coopération stratégique. La même année, le président chinois Xi Jinping a proposé l'initiative "la Ceinture et la Route", qui est positivement soutenu par Brunei. Les deux parties ont signé un mémorandum d’entente en vue de promouvoir la jonction de l’initiative "la Ceinture et la Route" et du plan "Wawasan 2035". Il faut dire que cette initiative a donné un nouvel élan au développement des relations entre les deux pays.

Premièrement, avec d’autres pays de l’ASEAN, Brunei est membre fondateur de la Banque asiatique d’investissement pour les infrastructures (BAII), proposée par la Chine.

Deuxièmement, ces dernières années, les relations économiques et commerciales entre les deux pays se sont vigoureusement développées. En 2017, le volume du commerce bilatéral a augmenté de 36,5% en glissement annuel pour atteindre un  milliard de dollars américains. Parmi celles-ci, les exportations de Brunei vers la Chine ont augmenté de 58,8% par rapport à l’année précédente.

A l'heure actuelle, davantage d'entreprises chinoises investissent à Brunei. Le projet pétrochimique de Hengyi, la plus grande joint-venture des deux pays, dotée d'un investissement total de 15 milliards de dollars US, est en bonne voie. Après sa mise en service en 2022, quelque 10 000 emplois supplémentaires seront créés à Brunei. D’ailleurs, il y a quatre ans, le gouvernement brunéien et le gouvernement local de la Région autonome Zhuang du Guangxi de Chine ont décidé de construire le "Couloir économique Brunei-Guangxi", ce qui a jeté les bases d’un développement des investissements chinois à Brunei.

Outre la coopération économique et commerciale, la Chine a plus activement participé à la construction des infrastructures de Brunei, et a mis en place des projets tels que le pont Pulau Muara Besar, l'autoroute Telisai-Lumut et le barrage d'Ulu Tutong. Le barrage Temburong, le plus grand projet d'infrastructure dans l'histoire de Brunei, verra ses travaux d’achèvement.

En matière d’échanges culturels et humains, les deux pays se rapprochent également. En 2013, la Chine a autorisé auprès des citoyens de Brunei l’entrée en Chine sans visa, tandis que Brunei a accordé en 2016 aux citoyens chinois les visas à leurs arrivées à Brunei. L’année dernière, le nombre de visiteurs chinois à Brunei a atteint un chiffre record de 52 000, et la Chine est devenue la première source de touristes de Brunei.

La Chine et Brunei ont convenu lundi de hisser leurs relations au niveau de partenariat de coopération stratégique. Ce consensus a été atteint lors d'un entretien entre le président chinois Xi Jinping, en visite à Brunei du 18 au 20 novembre, et le sultan de Brunei, Hassanal Bolkiah. Cette décision s'est inscrite dans le développement positif des relations bilatérales de ces cinq dernières années et portera inévitablement les relations bilatérales à un nouveau palier.

Partager

Articles les plus lus