L'ONU veut des "progrès mesurables" concernant la démarcation de la frontière entre le Soudan et le Soudan du Sud

xinhua 2018-10-12 14:24:27
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a décidé jeudi de prolonger sa mission de maintien de la paix dans la région contestée d'Abyei entre le Soudan et le Soudan du Sud, jusqu'à ce que les deux pays réalisent des "progrès mesurables" dans la démarcation le long de leur frontière.
Adoptée à l'unanimité, la résolution 2438 permet de renouveler le mandat de la Force intérimaire des Nations Unies pour Abyei (FISNUA) jusqu'au 15 avril 2019, date à laquelle les deux pays se doivent de réaliser des progrès en matière de démarcation des frontières dans cette région.
En outre, la résolution a décidé de maintenir le plafond autorisé de 4.500 soldats de la FISNUA jusqu'au 15 novembre prochain et qu'il baisse à 3.959 à compter du 15 avril 2019 si la mission venait à être prolongée.
Le texte demande que Juba et Khartoum prennent sept mesures spécifiques ces six prochains mois, dont la garantie de la libre circulation des patrouilles de la FISNUA, la mise en place d'un calendrier de vérification du bon fonctionnement des dix points de passage frontaliers, la libre circulation à travers la frontière et la tenue d'au moins deux réunions de la Commission mixte des frontières et du Comité conjoint de démarcation.
La région d'Abyei, riche en pétrole, est revendiquée par les deux pays. L'accord de paix de 2005, qui a conduit à l'indépendance du Soudan du Sud six ans plus tard, exige que les deux parties résolvent ce problème ensemble, un but jamais atteint jusqu'ici.

Partager

Articles les plus lus