Commentaire: La Chine active la construction du cercle économique en Asie du Nord-Est

RCI 2018-09-12 22:11:17
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

Lors du 4ème Forum économique oriental, le président chinois Xi Jinping a prononcé le 12 septembre un discours intitulé "Partager en commun de nouvelles opportunités du développement en Extrême-Orient pour inaugurer un avenir beau et nouvel en Asie du Nord-Est". Dans ce discours, il a formulé quatre points de vue sur la paix et la stabilité ainsi que le développement et la prospérité dans cette région dans une nouvelle situation: renforcer la confiance mutuelle, approfondir la coopération et l'enrichissement mutuel en se tournant vers l'avenir. Cela permet de dynamiser la construction du cercle économique en Asie du Nord-Est, de promouvoir la diversification et planifier le développement durable dans cette région. 

Six pays tels que la Chine, la Russie, la Mongolie, la République de Corée, la République populaire démocratique de Corée et le Japon, se trouvent en Asie du Nord-Est. Sa population représente 23% du total et son volume économique global, 19%. En 2015, le Forum économique oriental a été fondé, ce qui a créé une nouvelle plate-forme pour la coopération dans cette région. Aujourd'hui, l'Asie du Nord-Est ayant le plus grand potentiel et la plus rapide croissance économique. Néanmoins, l'unilatéralisme et le protectionnisme ont dressé des obstacles extérieurs à l'approfondissement de la coopération dans cette région. Dans un tel contexte, regrouper les points communs de différentes parties de la région, édifier une économie régionale ouverte, élever le niveau du bien-être du peuple sont devenus des demandes communes de tous les pays de cette région.
Dans son discours, le président Xi Jinping a formulé des objectifs communs pour la construction du cercle économique de l'Asie du Nord-Est. En fait, la construction de ce cercle dispose de solides bases. D'abord, cette région asiatique possède de riches ressources naturelles, par exemple, la région de l'Extrême-Orient de la Russie est considérée comme l'unique trésor non exploité au monde. En outre, les pays de cette région disposent de fortes capacités dans les recherches scientifiques et techniques. La Chine, la Russie, le Japon et la République de Corée sont tous des pays puissants dans la science et la technique. En plus, cette région dispose des fonds abondants. Surtout, les investissements à l'extérieur de la Chine constituent un moteur important pour stimuler la croissance des investissements directs à l'extérieur du monde entier. Ces dernières années, la situation de la sécurité en perfection dans cette région permet d'offrir une garantie pour la coopération régionale. C'est comme ce qu'a déclaré le président Xi Jinping: "une Asie du Nord-Est en harmonie, basée sur la confiance mutuelle, l'union et la stabilité, répond aux intérêts de tous les pays et à la demande de la communauté internationale". "Les pays dans la région ont les capacités et les conditions pour faire rayonner leurs avantages, entreprendre la coopération dans divers domaines et à un niveau profond."
Alors, comment les parties peuvent-elles approfondir leur coopération dans une nouvelle conjoncture? Le président chinois Xi Jinping a formulé des propositions instructives, pratiques et pragmatiques telles que «l’interaction et la synergie des stratégies de développement », « l'amélioration de la connectivité des infrastructures transfrontalières », « la facilitation et la libéralisation du commerce et de l'investissement » et « la promotion de la coopération sous-régionale ». Les six pays de l’Asie du Nord-Est, ayant un niveau de développement économique similaire, sont reliés par des montagnes et des rivières et disposent d’un avantage unique favorable à un développement d’une coopération sous-régionale dans les régions adjacentes. S'agissant des mécanismes de coopération sous-régionale, la région de l'Asie du Nord-Est dispose déjà de plusieurs cadres de coopération bilatéraux ou multilatéraux. Les premiers résultats dans la construction du couloir économique Chine-Russie-Mongolie et les négociations sur la zone de libre-échange Chine-Japon-République de Corée ont contribué au développement durable de la région et fourni des enseignements utiles sur l’approfondissement de la coopération.
Plus important encore, l'initiative « la Ceinture et la Route » gagne progressivement en popularité en Asie du Nord-Est. Les pays de la région ont exprimé leur volonté de participer activement à la construction de « la Ceinture et la Route ». Selon M. Xi, la Chine et la Russie s'engagent activement à associer l’initiative « la Ceinture et la Route » à l’Union économique eurasiatique et les premiers résultats s’annoncent déjà. La partie chinoise soutient les stratégies de développement des autres parties concernées. De plus, la Chine est favorable à ce que la Banque asiatique d'investissement pour les infrastructures et le fonds de la Route de la Soie jouent un rôle beaucoup plus important dans la fourniture de financement destinés à divers projets. Tout cela ouvrira sans aucun doute de nouvelles possibilités dans la création d’un cercle économique en Asie du Nord-Est.
A l' heure actuelle, la situation dans la région de l'Asie du Nord-Est se stabilise et s'améliore. Le niveau élevé des relations sino-russes joue un rôle de démonstration et de promotion dans le processus de la coopération régionale en Asie du Nord-Est. D’un point de vue à long terme, un cercle économique ouvert en Asie du Nord-Est permet non seulement d'accroître le bien-être des populations de la région, mais aussi de préserver le multilatéralisme et de promouvoir un ordre international plus juste et plus rationnel.

Partager

Articles les plus lus