Commentaire : derrière les nouvelles surtaxes douanières américaines

RCI 2018-08-08 23:02:53
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

Commentaire : derrière les nouvelles surtaxes douanières américaines


Les Etats-Unis ont annoncé leur intention d'imposer une surtaxe douanière de 25% sur 16 milliards de dollars de produits chinois à partir du 23 août. Un acte décrit comme déraisonnable par le porte-parole du ministère chinois du Commerce, qui a déclaré le 8 août que les États-Unis avaient à nouveau "placé le droit national au-dessus du droit international". La Chine ripostera en imposant des droits de douane supplémentaires de 25% sur environ 16 milliards d'importations américaines à partir du 23 août pour sauvegarder ses droits légitimes et défendre le système commercial multilatéral.

En effet, après plus de 4 mois de confrontation avec les Etats-Unis, la Chine est préparée à une pression américaine. Face à l'escalade des différends commerciaux, la Chine maintient la même position : elle ne veut pas d'une guerre commerciale, mais elle n'a pas peur pour autant d'une guerre commerciale et se défendra si nécessaire. 

Les États-Unis ont justifié la guerre commerciale au nom de la sécurité américaine, en souhaitant faire revenir des usines aux États-Unis et en créant plus d'emplois pour les Américains. Mais le résultat n'est pas probant.

Prenons l'exemple de la nouvelle liste de 16 milliards de dollars de produits chinois qui seront assujettis à la surtaxe douanière. Le bureau du représentant américain au Commerce a tenu une réunion au cours de laquelle des représentants des secteurs de la chimie, de l'électronique ou du photovoltaïque ont exprimé leur crainte que la surtaxe douanière n'entraîne une augmentation des coûts de production et des pertes d'emplois, ce qui pourrait nuire à l'économie américaine. Enfin, seuls 7 % des représentants ont voté en faveur de l'imposition de nouveaux droits de douane.

Commentaire : derrière les nouvelles surtaxes douanières américaines

Pour les responsables du gouvernement américains, les tarifs douaniers ne sont pas seulement un moyen de restreindre le développement de la Chine et de mettre en avant "l'Amérique d'abord", mais aussi une méthode rapide et efficace pour réaliser des intérêts personnels.

Selon le New York Times, depuis mai, le département au Commerce des États-Unis a reçu près de 20 000 demandes d'exemption tarifaire sur les produits sidérurgiques de la part d'entreprises, mais aucune demande n'a été approuvée à ce jour. Dans le même temps, les deux plus grandes entreprises sidérurgiques ont aidé avec succès l’administration américaine à refuser les demandes d'exemption tarifaire d'une centaine d'entreprises, sous prétexte de sécurité nationale, et à stimuler la production d'acier aux États-Unis.

Selon le rapport, certains hauts fonctionnaires du gouvernement américain entretiennent des relations étroites avec l'industrie sidérurgique. Le secrétaire au commerce des États-Unis M. Ross a acheté et vendu plusieurs entreprises sidérurgiques. Et Robert Lighthizer, représentant au Commerce, avait des clients de l'industrie sidérurgique lorsqu'il travaillait comme avocat. Quant à Peter Navarro, il a reçu une somme d'un million de dollars de Nucor Corporation, la deuxième entreprise sidérurgique américaine, lors du tournage de son documentaire "La mort de la Chine".

Est-il vraiment possible de protéger la sécurité nationale des États-Unis après l'imposition de nouveaux tarifs douaniers ? Les fonctionnaires n'en sont pas sûrs. Mais ils pensent que cette mesure peut déboucher sur des avantages. Au mépris de la souffrance des entreprises et des consommateurs américains, ils maintiennent leur position.

Commentaire : derrière les nouvelles surtaxes douanières américaines

Ces derniers jours, de mauvaises nouvelles sont apparues aux États-Unis :

Les sociétés américaines d'électronique de base ont déclaré le 6 août qu'au cours des deux prochains mois, elles fermeront une usine de fabrication de télévisions en Caroline du Sud et supprimeront 126 emplois. Ceci est dû à une augmentation des coûts de production liée aux tarifs douaniers imposés sur les pièces détachées en provenance de Chine.

Selon une enquête dévoilée par la Banque fédérale de réserve à Atlanta le 7 août dernier, les inquiétudes au sujet des tarifs douaniers ont forcé un cinquième des entreprises américaines à réévaluer, reporter ou abandonner leurs projets d'investissement. Cette banque a indiqué que les conflits commerciaux actuels avaient des effets négatifs en particulier sur le secteur manufacturier. Si ces tensions s’aggravent, les effets négatifs sur les investissements des entreprises américaines seront plus graves.

Pour le marché américain du lait, qui dépend fortement des exportations, le prix a déjà chuté à 15 $ les cent livres. Un producteur de lait de l'État du Wisconsin a expliqué aux médias que sa famille compte environ 100 fermes laitières et que ses pertes s’élèvent à présent à 30 000 $ mensuellement.

Du coca cola aux camping-cars, des jouets à l'habillement, le marché américain a vu les prix augmenter sous l'ombre de la "sécurité nationale américaine". Après l'annonce par le gouvernement américain d'imposer de nouveaux tarifs de 25% sur les produits chinois importés, certains internautes américains ont indiqué que les coûts de production pourraient augmenter de 25%. Ce nouveau fardeau sera supporté par les personnes à faible revenu, parce qu'elles achètent davantage de produits chinois.

Dans la vague d'opposition contre ces tarifs, le gouvernement américain pourrait-il faire quelque chose de bien pour son peuple ?

Partager

Articles les plus lus