Le président de l'Union africaine salue le renforcement de la coopération BRICS-Afrique-French

Le président de l'Union africaine salue le renforcement de la coopération BRICS-Afrique

xinhua 2018-07-28 08:41:59
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

Le président de l'Union africaine (UA), Paul Kagame, a dit que le renforcement de la coopération avec les BRICS dans les domaines de l'industrialisation, de la paix et de la sécurité contribuera au développement du continent africain et améliorera les perspectives des jeunes. 
Le président rwandais, qui représentait l'organisme continental au 10e sommet des BRICS a fait ces remarques alors qu'il s'adressait aux délégués, à Johannesbourg, vendredi.  
"L'industrialisation prend plus de sens lorsque l'on y ajoute de nouvelles technologies. Pour l'Afrique, le défi est de s'assurer que nous ne passerons pas à côté de la dynamique actuelle et qu'au contraire, nous la maintiendrons et nous l'augmenterons", a dit M. Kagame. 
"Deuxièmement, le renforcement de la coopération avec les BRICS contribue à la sécurité humaine à moyen et à long termes et à l'augmentation des avantages, notamment pour l'emploi des jeunes Africains", a-t-il dit. 
Lors de la dernière journée du sommet de trois jours, dans le cadre du BRICS Outreach Dialogue, les dirigeants des BRICS ont rencontré les leaders africains invités ainsi que certains chefs d'État de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC). 
Le Sénégal a été invité à prendre part à l'événement en tant que président du Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD), et le Togo a participé en tant que président de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO). 
Le pays hôte a également invité l'Ouganda en tant que président de la Communauté d'Afrique de l'Est (EAC). 
Parmi les autres dirigeants africains qui ont participé à la session de vendredi, il convient de citer : le président Emmerson Mnangagwa du Zimbabwe, le président Edgar Lungu de la Zambie, le président Hage Geingob de la Namibie et le président Filipe Nyusi du Mozambique. 
M. Kagame a dit que toutes les questions qui ont été soulevées pendant le sommet font partie de l'Agenda 2063 de l'Union africaine. 
"Il y a clairement une convergence d'intérêts entre l'Afrique et les BRICS. Ce dont nous avons le plus besoin, c'est d'un mécanisme responsable de la mise en œuvre effective des domaines convenus", a dit M. Kagame. 

 Le président sud-africain, Cyril Ramaphosa, qui présidait le BRICS Outreach Dialogue, a affirmé que la rencontre avec les autres dirigeants des pays non membres des BRICS était extrêmement importante pour favoriser la coopération entre les parties. 
"Le Forum sur le dialogue BRICS-Afrique s'est particulièrement intéressé à l'Afrique du Sud, et cherche à construire un partenariat plus inclusif entre les dirigeants des pays des BRICS et les leaders élus des institutions africaines", a-t-il dit. 

Partager

Articles les plus lus