Commentaire: Les Etats-Unis s’opposent de nouveau à l’Allemagne

RCI 2018-07-12 16:38:41
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

Bruxelles a accueilli le 11 juillet le Sommet de l’Otan qui se déroulerait pendant deux jours. Le président américain Donald Trump a réitéré qu’il ne permettrait pas que l’Europe « profite des Etats-Unis au détriment de leur intérêt ». Pour lui, seulement les bons comptes font les bons alliés. Les critiques craignent que le Sommet risque de se transformer en une autre occasion de querelle…

Commentaire: Les Etats-Unis s’opposent de nouveau à l’Allemagne

Les critiques ont une bonne raison de s’en inquiéter. Avant l’inauguration  du Sommet, Donald Trump a accusé l’Allemagne d’être « prisonnière » de la Russie. La dispute a ainsi été entamée entre les Etats-Unis et l’Allemagne.

          

       Donald Trump accuse l’Allemagne d’être « prisonnière » de la Russie

Le jour du 11 juillet, juste avant l’inauguration du sommet, la chancelière allemande Angela Merkel a affirmé à la presse que l’Allemagne était aujourd’hui un pays uni, capable de mener ses propres politiques et de prendre des décisions de manière indépendante.

Commentaire: Les Etats-Unis s’opposent de nouveau à l’Allemagne

Elle a fait cette déclaration en réponse aux critiques d’il y a quelques heures de Donald Trump, qui, lors de son petit-déjeuner avec le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg, avait reproché à l’Allemagne d’importer une quantité de gaz naturel de la Russie. L’Allemagne « était totalement sous le contrôle de la Russie », et était devenue la « prisonnière » de la Russie, a lancé Trump. 

Néanmoins, quelques heures plus tard, lors de sa tête à tête avec Merkel en marge du sommet, Donald Trump a complètement changé de ton pour qualifier de « superbe » sa rencontre avec la chancelière, et a affirmé que leur relation était « très bonne ». Angela Merkel, de son côté a fait savoir que l’Allemagne et les Etats-Unis sont des alliés, et que les échanges directs entre les chefs d’Etats sont « très importants ».

Commentaire: Les Etats-Unis s’opposent de nouveau à l’Allemagne

Par rapport à l’attitude réservée de la chancelière, le Ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas a donné une réponse nette : l’Allemagne n’est prisonnière ni de la Russie, ni des Etats-Unis.

La chercheuse de l’Institut allemand de recherche économique Claudia a souligné sans ménagement que le vrai objectif de Donald Trump était de vendre l’énergie américaine à l’Allemagne et à l’Europe. Car, sur le marché du gaz naturel, la Russie est un concurrent puissant pour les Etats-Unis.

Les confrontations entre l’Allemagne et les Etats-Unis sont en train de se banaliser. Donald Trump aime bien cibler les Allemands. Il a reproché aux constructeurs automobiles allemands de monopoliser le marché américain, et a fustigé l’Allemagne pour « ne pas avoir assez contribué » aux dépenses militaires de l’Otan et pour avoir « abusé » des contributions des Etats-Unis.

Partager

Articles les plus lus