Maire de Duisburg : « la réforme et l’ouverture constitue la base du développement de la Chine »

2018-06-12 20:44:26
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

Maire de Duisburg : « la réforme et l’ouverture constitue la base du développement de la Chine »

Maire de Duisburg : « la réforme et l’ouverture constitue la base du développement de la Chine »

L’année 2018 marque le 40ème anniversaire de la mise en œuvre de la politique de  réforme et d’ouverture en Chine. Lors de ces quatre dernières décennies, la Chine a connu de grands changements caractérisés par un rapide développement économique, devenant ainsi le moteur de la croissance mondiale. De ce fait, la Chine participe activement aux affaires internationales tout en assumant ses responsabilités. Une attitude qui lui permet de renforcer sans cesse la construction d’une communauté de destin de l’être humain. Interviewé par la RCI au sujet de 40 ans de la politique de réforme et d’ouverture, le maire de la ville allemande Duisburg, Sören Link, a laissé entendre que cette politique constitue la base du développement de la Chine.

Lors de sa visite, en Allemagne en mars 2014, le président chinois Xi Jinping a assisté à l’arrivé des trains de fret Chine-Europe dans la ville de Duisburg. Depuis ce temps, l’on assiste au développement de plus en plus étroit des relations entre la plus grande ville de port fluvial Duisburg et la Chine. Le maire de la ville de Duisburg en a fait écho lors de son interview :

« On peut dire que la Chine marche sur une bonne voie tout en devenant un grand pays du monde dans le domaine économique, politique et culturel. Cette tendance devient de plus en plus évidente ces dernières années. La Chine a obtenu, sans aucun doute, de grands succès durant les 40 ans de réforme et d’ouverture. Grâce à Deng Xiaoping, architecte en chef de la réforme et de l’ouverture qui a donné une préparation à l’ouverture de la Chine, la ville de Duisburg a réussi à établir les liens avec la Chine et à coopérer dans les domaines économique, politique, culturel etc.»

Selon Sören Link, maire de Duisburg, le président chinois, Xi Jinping, garde de très bons souvenirs de sa visite effectuée en Allemagne il y a de cela 4 ans. Trente ans avant cette visite, la ville de Duisburg procédait déjà aux échanges avec la Chine

En tant que pionnier dans les échanges avec la Chine, Duisburg a jumelé avec la ville de Wuhan dans la province du Hubei de Chine en 1982, devenant ainsi la première ville allemande à faire le jumelage avec une ville chinoise.

Depuis, Duisburg a entrepris beaucoup de projets d’échanges et de coopération avec les villes chinoises. D’après le maire de Duisburg, l’initiative d’ « Une Ceinture, Une Route» apporte un dynamisme nouveau à la coopération entre les deux parties tout en favorisant le développement rapide des trains de fret Chine-Europe, une option économique qui a fait de Duisburg  un carrefour important entre l’Europe de l’ouest et la Chine :

« A mon avis, l’initiative « Une Ceinture, Une Route» a permis de former une nouvelle situation d’ouverture de la Chine sur un plus haut niveau. Cela contribuera à renforcer la position de la Chine sur la scène internationale. Je suis convaincu que cette initiative apportera de grandes opportunités aux Etats qui l’ont accepté. Il suffit de voir le volume actuel du commerce à travers les marchandises entre la Chine et l’Europe pour se rendre compte de l’importance de cette initiative. Cette augmentation du volume de commerce aura bien évidemment un impact positif  sur la promotion du développement entre les deux parties. Notamment sur les plans  politique et culturel. Et aussi, nous osons croire que beaucoup d’autres opportunités ne manqueront pas de se présenter dans le cadre du développement de l’axe commercial Chine-Europe, caractérisé par la réalisation de bénéfices mutuels. Nous sommes également très fières de pouvoir injecter une nouvelle dynamique à cette initiative, bien sûr avec le soutien de la ville de Duisburg pour participer aux perspectives de la construction d’« Une Ceinture, Une Route» avancées par le président chinois Xi Jinping. »

Durant son mandat de maire de Duisburg, Sören Link a visité 4 fois la Chine et chacune de ses visites était une merveille. Il était impressionné par de grands changements et le niveau de développement atteint par la Chine. A la question savoir s’il était impressionné par quel domaine de développement en Chine ? Le maire répond : je suis impressionné plus par le domaine de l’internet qui a connu de grand succès ces dernières années. Et cela nous inspire :

« Le progrès de la Chine est concret et évident. Je pense que l’Allemagne, ou même l’Europe, a beaucoup de choses à apprendre de la Chine : l’internet, le paiement mobile, l’attitude ouverte sur la nouvelle technologie, la volonté d’atteindre l’objectif en essayant, expérimentant et optimisant des projets. En février, je suis allé à Wuhan et Shenzhen. J’étais beaucoup impressionné par le progrès social, le développement économique et la vie du peuple. Le développement de beaucoup de domaines nous dépasse. Nous pourrons, sans aucun doute, nous échanger des connaissances et des compétences. C’est pourquoi j’aime beaucoup aller en Chine et je suis content que de plus en plus de Chinois viennent à Duisburg pour faire leurs études, travailler, vivre ou visiter. Je crois qu’à part le domaine de logistique, il y aura de grand potentiel de coopération dans le cadre de l’initiative «Une Ceinture, Une Route ». Tout ce qui se passe maintenant, ce n’est qu’un début. »

Partager

Articles les plus lus