Séoul entend toujours organiser une nouvelle réunion avec Pyongyang (présidence)

xinhua 2018-05-17 14:39:35
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

La Corée du Sud entend poursuivre les consultations avec la République populaire démocratique de Corée (RPDC) pour la reprise rapide des discussions intercoréennes de haut niveau, a annoncé jeudi la Maison Bleue, la présidence sud-coréenne.
Le Conseil de sécurité nationale (NSC) s'est réuni dans la matinée sous la présidence du conseiller Chung Ei-yong pour discuter de la réaction à apporter à la récente suspension du dialogue par Pyongyang.
Les deux pays avaient accepté la tenue d'une réunion de haut niveau pour mercredi dans le village frontalier de Panmunjon, mais la RPDC avait annoncé quelques heures auparavant qu'elle annulait sa participation, dénonçant la tenue de manoeuvres aériennes américano-sud-coréennes Max Thunder, prévues du 11 au 25 mai et impliquant plus d'une centaine d'appareils, dont huit chasseurs furtifs F-22 Raptor.
L'agence officielle KCNA a jugé qu'elles constituaient un défi flagrant à la Déclaration de Panmunjom, signée le 27 avril par le dirigeant de la RPDC Kim Jong Un et le président sud-coréen Moon Jae-in, et qu'elles illustraient la politique de pression et de sanctions maximales de Washington et de Séoul envers Pyongyang.
Selon la présidence sud-coréenne, citée par l'agence Yonhap, les membres du NSC "ont convenu de continuer à consulter le Nord pour organiser la réunion de haut niveau à une date rapprochée" et ont par ailleurs "décidé de coordonner étroitement les positions" des pays concernés via divers canaux pour que le prochain sommet prévu le 12 juin à Singapour entre M. Kim et le président américain Donald Trump "se tienne avec succès dans un esprit de respect mutuel".

Partager

Articles les plus lus