L'ambassadeur de Chine appelle les Etats-Unis à prendre les bonnes décisions à ce tournant historique de leurs relations bilatérales

xinhua 2018-04-16 19:55:25
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

L'ambassadeur de Chine aux Etats-Unis, Cui Tiankai, a appelé dimanche les hommes politiques et les stratèges américains à "faire le bon choix à ce tournant historique" de leur relation bilatérale, la plus importante au monde.
  Un différend commercial oppose depuis janvier les deux pays, les Etats-Unis ayant décidé d'imposer des droits de douane déraisonnables à plusieurs produits d'exportation chinois, faisant planer le spectre d'une guerre commerciale entre les deux plus grandes économies au monde.
  M. Cui a souligné que les deux pays se trouvaient à une étape importante pour faire des choix, car ils fêteront bientôt le 40e anniversaire de l'établissement de leurs relations diplomatiques.
  "J'espère que les hommes politiques et les stratèges américains, au lieu de prendre la mauvaise direction, feront les bons choix à ce tournant historique", a déclaré M. Cui lors d'un discours prononcé à l'édition 2018 du Sommet de la faculté Wharton de l'Université de Pennsylvanie sur la Chine.

  DES CHOIX HISTORIQUES
 
  L'ambassadeur a souligné que la décision de la Chine de lancer sa politique de réforme et d'ouverture et celle des Etats-Unis de normaliser leurs relations il y a 40 ans constituaient de "grands choix historiques" qui ont apporté des avantages concrets aux deux pays et aux deux peuples.
  La coopération entre les Etats-Unis et la Chine sur des questions majeures d'importance internationale ont également apporté de nombreux changements positifs dans le monde, a affirmé M. Cui.
  "A l'heure actuelle, les choix que font la Chine et les Etats-Unis détermineront non seulement la direction des relations bilatérales dans les décennies à venir, mais aussi comment leurs relations affecteront l'avenir des deux pays et du monde entier", a-t-il souligné.
  "Le choix de la Chine est clair et ferme", a-t-il déclaré. "Nous espérons que la Chine et les Etats-Unis établiront une relation forte, saine et stable, un nouveau type de relation entre grandes puissances sans conflit ni confrontation, fondée sur le respect mutuel et la coopération gagnant-gagnant."
 
  LES MALENTENDUS DOIVENT ETRE DISSIPES
 
  M. Cui a qualifié d'"intenable" le point de vue de certains Américains qui estiment que les Etats-Unis sont perdants dans leurs échanges commerciaux avec la Chine.
  Alors que le volume des échanges commerciaux entre la Chine et les Etats-Unis était presque négligeable lorsque l'ancien président américain Nixon s'est rendu en Chine dans les années 1970, celui-ci a atteint plus de 580 milliards de dollars l'année dernière, et les investissements bilatéraux augmentent également, a souligné l'ambassadeur.
  "Cela a apporté de grands bénéfices à la Chine comme aux Etats-Unis, les entreprises américaines ont joué un rôle actif dans le développement de Chine et ont grandement profité du développement de la Chine", a-t-il souligné.
  Le déficit commercial important entre les Etats-Unis et la Chine s'explique par de nombreux facteurs, notamment la structure économique des Etats-Unis, leur faible taux d'épargne et leurs restrictions à l'exportation de hautes technologies, a-t-il précisé.
  "Nous ne voulons pas de guerre commerciale, mais si quelqu'un veut en déclarer une, nous combattrons jusqu'au bout", a-t-il déclaré.
  L'ambassadeur de Chine a également rejeté les accusations "infondées", selon lesquelles des universitaires chinois étudiant et travaillant aux Etats-Unis dans "pratiquement toutes les disciplines" pourraient clandestinement recueillir des renseignements pour le gouvernement chinois.
  "C'est injuste pour les étudiants et les universitaires chinois", a déclaré M. Cui. "La compréhension mutuelle et l'amitié entre les deux peuples, en particulier la jeune génération, détermineront l'avenir des relations sino-américaines [...]. Ce genre d'accusation est irrespectueux envers les étudiants chinois et c'est aussi un manque de respect envers les écoles et les enseignants américains." 

Partager

Articles les plus lus