Le président ougandais remercie la Chine pour son soutien au développement africain

xinhua 2018-02-14 18:57:29
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

En inspectant mardi un parc industriel construit par la Chine à Kapeeka, le président ougandais Yoweri Museveni a exprimé sa gratitude à l'égard du peuple chinois pour son soutien continu à la poursuite de l'indépendance économique des pays africains.
Accompagné par l'ambassadeur de Chine en Ouganda, Zheng Zhuqiang, le président Museveni a inspecté le parc industriel Liaoshen, situé à Kapeeka, dans le district de Nakaseke, à quelque 70 km au nord de la capitale ougandaise, Kampala. Il a rappelé que le soutien de la Chine à l'Afrique remontait aux toutes premières années après la fondation de la République populaire de Chine.
"Les Chinois travaillent avec nous depuis la lutte contre la colonisation. Le président Mao Zedong a commencé à nous soutenir même quand la Chine était encore sous-développée", a-t-il souligné.
Il a notamment mentionné le chemin de fer Tanzanie-Zambie que la Chine a aidé à construire dans les années 1960, rappelant que le projet a brisé "le blocus imposé par les Blancs sud-africains".
"Actuellement, la Chine en fait plus pour soutenir l'Afrique et l'Ouganda en particulier. Ils sont en train de travailler avec l'Afrique pour notre prospérité mutuelle. Je leur adresse mes félicitations pour la fin de l'année du coq et l'entrée dans l'année du chien", a déclaré le président à l'approche de la nouvelle année lunaire chinoise, qui débutera vendredi.
Couvrant une superficie de 2,4 kilomètres carrés, le parc industriel Liaoshen abritera 80 entreprises et fournira 16.000 emplois d'ici à 2025.
Pour sa part, M. Zheng a indiqué dans une interview que les investisseurs chinois investiraient environ 600 millions de dollars dans le parc industriel avant qu'il ne soit pleinement opérationnel.
L'Ouganda a attiré au total 219 millions de dollars d'investissements directs étrangers venant de la Chine jusqu'à la fin de l'année 2017.

Partager

Articles les plus lus