Etats-Unis : Jerome Powell devient nouveau chef de la Fed

2018-02-06 10:13:49
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

Etats-Unis : Jerome Powell devient nouveau chef de la Fed

Jerome Powell a prêté serment lundi pour entrer en fonctions comme nouveau président de la Réserve fédérale des États-Unis, en remplacement de Janet Yellen.

"Aujourd'hui, le taux de chômage est bas, l'économie est en croissance et l'inflation est faible. Par nos choix de politique monétaire, nous soutiendrons la poursuite de la croissance économique, la santé du marché de l'emploi, et la stabilité des prix", a déclaré M. Powell à l'issue de son investiture en tant que dirigeant de la banque centrale des États-Unis.

M. Powell, qui sera la 16ème personne à exercer ce poste, a été désigné par le président Donald Trump en novembre de l'an dernier. Cette nomination a été approuvée par le Sénat en fin janvier, ouvrant la voie à son entrée en fonctions pour un mandat de quatre ans.

"Mes collègues et moi-même resterons vigilants, et prêts à réagir à l'évolution des risques", a dit M. Powell.

Le nouveau responsable est confronté à un défi immédiat sous la forme de turbulences des marchés, car les bourses d'actions américaines se sont ouvertes en forte baisse lundi après un courant vendeur massif vendredi.

L'une des inquiétudes du marché réside dans l'éventualité d'un relèvement des taux directeurs de la Fed, sous la direction de M. Powell, qui pourrait couper la dynamique de hausse des marchés. Les économistes anticipent massivement un nombre de trois relèvements des taux d'intérêts en 2018, le premier étant attendu pour mars.

Lors de son audience de confirmation devant le comité bancaire du Sénat en novembre, M. Powell a annoncé qu'il poursuivrait la stratégie de normalisation progressive de la politique monétaire mise en place par sa prédécesseur, Mme Yellen.

Un autre défi que devra relever M. Powell réside dans la dernière législation adoptée par Mme Yellen. La Fed a annoncé vendredi à la banque Wells Fargo qu'elle aurait l'interdiction de s'agrandir au-delà de la taille totale de ses actifs à la fin de 2017, en raison de mauvaises pratiques à l'égard des consommateurs.

"Nous ne pouvons pas tolérer une mauvaise conduite systématique et persistante d'une banque quelle qu'elle soit", a estimé Mme Yellen, rejetant la rhétorique sur la déréglementation du président Donald Trump.

"Je suis par ailleurs heureux de rapporter que notre système financier est désormais bien plus solide et résistant qu'il ne l'était avant la crise financière éclatée il y a une dizaine d'années. Nous comptons bien continuer comme ça", a déclaré lundi M. Powell dans un communiqué.

Partager

Articles les plus lus