Les EAU rejettent leur inclusion sur la liste européenne des paradis fiscaux

xinhua 2017-12-07 21:39:02
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

Les Emirats arabes unis (EAU) se sont déclarés jeudi "surpris et déçus" d'avoir été inclus sur la liste noire des paradis fiscaux établie par l'Union européenne (UE).
"Les EAU sont pleinement engagés à maintenir le plus haut niveau de supervision financière et de réglementation fiscale à l'échelle internationale et nous continuerons à travailler avec nos partenaires internationaux à cette fin", a déclaré Younis Haji Al-Khouri, sous-secrétaire au ministère émirati des Finances.
"Les EAU ont veillé à répondre aux demandes de l'UE en matière d'échanges d'informations fiscales", a déclaré le responsable.
Il a ajouté que les EAU traversaient un processus de réforme qui devrait s'achever en octobre 2018 et qui permettra de retirer le pays de cette liste noire. 
M. Khouri a en outre déclaré que les EAU étaient prêts à "passer à la prochaine phase de coopération avec les partenaires de l'UE en ce qui concerne la question importante de la réglementation fiscale".
Mercredi, les ministres des Finances des 28 pays membres de l'UE ont décidé de placer 17 pays sur leur première liste noire des paradis fiscaux, dont Bahreïn, la Mongolie, la Corée du Sud et la Tunisie.
L'UE a également dressé une liste grise de 47 pays qui ne respectent pas les critères européens en matière de lutte contre l'évasion fiscale à l'heure actuelle, mais ont pris des engagements de bonne conduite.

Partager

Articles les plus lus