Le Bénin et le Ghana vont redéfinir leurs axes de coopération bilatérale

xinhua 2017-10-12 22:16:20
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat
La session de la Grande commission mixte de coopération entre le Bénin et le Ghana, visant à redéfinir les axes de la coopération entre les deux pays, se tiendra à Cotonou, avant décembre prochain, a appris jeudi Xinhua, de sources diplomatiques dans la capitale économique béninoise.
Selon cette source proche du ministère béninois des Affaires étrangères et de la Coopération, cette session de la Grande commission mixte de coopération bénino-ghanéenne, permettra non seulement de faire le point de la coopération entre les deux, mais aussi de définir les perspectives pour une coopération fructueuse entre les deux pays.
Selon cette même source diplomatique, la non tenue régulière de la Commission mixte de coopération entre les deux pays, constitue une entrave aux relations de coopération bilatérale.
"Les relations de coopération bilatérale entre le Bénin et le Ghana ont connu un ralentissement depuis la dernière session de la Grande commission mixte de coopération entre les deux Etats remontant à 1983", mentionne la même source.
Cette même source diplomatique a rappelé que c'est le 10 décembre 1976 qu'a été créé à Accra au Ghana, le cadre politique des négociations bilatérales et la signature de l'accord portant création d'une commission, mixte bénino-ghanéenne de coopération.  
"Ce cadre a permis aux deux Etats de mener des négociations directe et fructueuses, toujours empreintes " de convivialité, de courtoisie et de volonté de faire prévaloir le consensus et d'aboutir à la conclusion de plusieurs accords", indique la même source.
Il s'agit notamment des accords relatifs aux échanges de délégations au plus haut niveau ; aux échanges commerciaux ; aux échanges dans le domaine de la recherche agronomique ; à la coopération dans le secteur de la santé publique ; à la formation des cadres ; à la protection civile et à la sécurité publique enfin à la culture et au développement touristique.  
"En application de ces accords, plusieurs actions de coopération ont été amorcées entre les deux pays dans divers domaines, notamment l'énergie, la dynamisation des activités commerciales entre les deux Etats et les deux peuples, le domaine militaire et de la sécurité", précise la même source. 

Share

Articles les plus lus