Qingdao: Le Palais Tian'hou

RCI 2019-01-10 11:12:08
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

Qingdao: Le Palais Tian'hou

Qingdao: Le Palais Tian'hou

Qingdao est une ville situé dans l'est de la Chine, dans cette ville, il y a un proverbe dit : « la ville de Qingdao s'est formée après la construction du Palais Tian'hou». Ce qu'illustre sa longue histoire séculaire. Construit en 1467, le Palais Tian'hou, traduit littéralement «Palais de la reine», est un paysage reflétant les aspects culturels de Tian'hou, tels que la mer et le folklore. Ce Palais est à juste titre un ensemble architectural historique, présentant de fortes caractéristiques ethniques. Quoi de plus normale pour ce bâtis, vieille de 500 ans, de continuer toujours à exister pour le grand bonheur des touristes et de la population locale. Et maintenant, on vous découvrir pour ce Palais--- le Palais Tian'hou.

Parmi les premiers de films recueillis en Allemagne ces deux dernières années, l'un d'entre-eux présente les conditions d'une atmosphère vivante régnant dans le palais Tian'hou, pendant les festivités du Nouvel An Chinois dans les années 20 et 30. Pendant cette période, de nombreux habitants y venaient pour les séances d'encensements et de prières. Ils se précipitaient également en direction de la foire du temple pour admirer la jonglerie. De cette image précieuse, nous pouvons voir la position importante du Palais de Tian'hou dans la vie des personnes âgées à Qingdao.

Parlant de l'établissement et de la prospérité du Palais Tian'hou, Yang Naichen, premier directeur du Musée de folklore de Qingdao estime que ces deux aspects sont indissociables, par conséquent inextricablement mêlés aux activités du commerce maritime à Qingdao pendant des centaines d'années.

Selon M. Yang Naichen,« Le développement de la ville de Qingdao est basé sur les ports. A l'époque, la ville de Qingdao ne disposait que de trois, à savoir le port de Qingdao, ceux de Shazikou et de Cangkou. La construction du Palais Tian'hou a commencé les années de Cheng'hua, sous la dynastie des Ming. Cela en raison de nombreuses sollicitations du port de Qingdao, le plus grand de la région. D'abord, ce palais s'appelait le palais Tianfei, c'est-à-dire le palais de la concubine. Ensuite, l'empereur l'a promu et rebaptisé au nom du palais Tian'hou. Cet endroit était très populaire, surtout au cours du Nouvel An Chinois. Créée sous la dynastie des Ming, la foire du temple Xinzheng ouvert au public pendant tout le mois de janvier, était une occasion pour tous les habitants de Qingdao de se réunir pour le premier encensement afin de prier pour la sécurité de la famille et la prospérité du commerce. Les gens faisaient la queue jusqu'au pont à Tréteaux, un centre culturel et commercial de Qingdao. »

Situé dans la rue de Taiping, site touristique du pont à Tréteaux, le Palais Tian'hou était constitué de cinq temples, dont trois principaux et deux subsidiaires, après sa première construction il y a 500 ans. Au cours de l'histoire, ce palais a subi plusieurs modifications, notamment en 1865 et en 1874, sous la dynastie des Qing. Ainsi les proportions du palais sont devenues de plus en plus importantes. Pendant l'occupation de Qingdao en 1897 par les Allemands, ces derniers eurent menacé de démanteler le palais Tian'hou. Et finalement n'ont pas pu le faire, éprouvant de la peur face à une éventuelle montée en colère du peuple chinois. C'est ainsi qu'en 1936, les marchands et les habitants de Qingdao ont lancé une campagne de levée de fonds dans le but d'agrandir les limites du Palais Tian'hou, et de construire en même temps un grand théâtre sur l'avenue de Taiping. Cependant, le palais de Tian'hou a été gravement endommagé pendant la révolution culturelle. En 1996, le gouvernement municipal de Qingdao a complètement réhabilité ce palais et l'a transformé en Musée de folklore de Qingdao, officiellement ouvert au public en décembre 1998. C'est certainement grâce au charme de la culture Mazu, que ce palais avait été gardé pendant 500 ans, nous a confié M. Yang, l'un des membres du gouvernement du peuple.

Pour M. Yang Naichen, premier directeur du Musée de folklore de Qingdao.« A mon avis, la Tian'hou n'est pas seulement un dieu, elle est aussi le symbole de la culture folklorique. L'histoire nous renseigne qu'il y avait une Tian'hou du nom de Lin Mo, né en 960 sous la dynastie des Song, mort très tôt à l'âge de 28 ans sans s'être mariée. De son vivant, la Tian'hou n'a pas fait autre chose que de consacrer toute vie à la diffusion d'excellentes cultures traditionnelles de la Chine, surtout qu'elle le faisait avec beaucoup de dextérités, sauvant des vies humaines en danger de mort en mer et s'occupant également de l'ensemble du peuple. Obéissante, Lin Mo avait beaucoup de respect envers ses parents. C'est pour cela que nous l'appelions tous « Lei Feng dans la Chine antique ». Lin Mo a finalement gagné le respect de tout le peuple, au point que celui décida de construire des temples en sa mémoire, faisant d'elle une déesse (dieu). Les temples se situent le long de la mer et du fleuve, y compris Taïwan, Hongkong et Macao. Dans le Sud, on l'appelle le temple Mazu, et dans le Nord, le palais Tian'hou, ce qui est également une courroie de transmission de cultures traditionnelles chinoises.»

Ensuite, M. Yang Naichen nous explique l'origine de Mazu , qui s'est trouvé dans le Palais Tianhou.« Le meilleur matériau pour la fabrication de la statue de Mazu est le bois de camphre. Et il faut employer un arbre entier pour la fabriquer. Nous sommes allés à Putian, ville natale de Mazu, et nous avons trouvé un camphrier, il est tellement grand. Nous avons donc construit une route spéciale au sommet de la montagne, et avons transporté ce grand camphrier avec un tracteur. Et puis, nous avons trouvé des maîtres sculpteurs en bois pour fabriquer la statue, et s'en est suivie la cérémonie d'ouverture au temple local de Mazu.Lorsque vous marchez dans la rue avec la statue placée sur un véhicule pour l'exposer, vous pouvez voir les croyances locales. Une fois le véhicule arrêté, quelques vieilles dames se précipitaient à sa rencontre pour le palper du doigt les pieds de Mazu. Un geste qu'elles considéraient comme signe de bénédiction. Ils ont également recouru à des billets de banque de cent yuans (unité monétaire de la Chine) pour fabriquer un grand collier qui en nécessitait plus 20. Au finish, c'est plus de 2.000 yuans qui ont été utilisés. Quand nous sommes arrivés à Qingdao, en raison du volume énorme de la statue, nous avons spécialement posé une piste en bois dans la cour et nous avons fait beaucoup d'efforts pour la placer. Et puis, c'était pendant la période hivernale, il a neigé le lendemain, ce qui nous était favorable. »

De part et d'autre de la statue de Mazu, il y a aussi des sculptures de « Qian li yan » et de « Shun feng er », gardiens de Mazu qui sont capables de voir et entendre de loin. Ainsi, le palais principal est très solennel. Les deux temples subordonnés, à savoir le temple du dieu de richesse et le temple du roi de dragon, se trouvent de deux côtés du palais principal. En entrant dans la cour ombragé du palais Tian'hou, nous étions impressionnés par la présence de vieux arbres, dont certains sont célèbres. Il s'agit par exemple de deux arbres de Ginkgo Biloba, qui se trouvent dans la cour arrière, plantés un peu juste après la construction du palais sous la dynastie Ming, il y a environs 4 ou 5 cents ans. C'est aussi un arbre célèbre à Qingdao. Dans cette même cour arrière, se trouve un arbre qui s'appelle magnolia. Il fleurit et fructifie chaque année, ce qui est très belle. On dit que le Magnolia est utilisé dans la médecine traditionnelle chinoise pour traiter les maux d'estomac. Cette cour arrière, pas si grande, renferme une dizaine d'arbres célèbre et vieux. C'est le cas de cyprès et deux grands houx, ainsi que de deux autres arbres d'osmanthe, vieux de plus de 100 ans.

En 2000, à l'occasion de la célébration de la première fête du printemps dans un nouveau siècle, plusieurs banques à Qingdao ont accordé un financement de 200 mille yuans pour que le palais Tianhou fabrique une cloche d'or de 2000 kilos et de 2 mètres d'hauteur. Après son tintement à la veille de l'an de dragon, la cloche sonne également à la veille de chaque Nouvel An Chinois et entre dans un nouvel an avec tous les habitants de Qingdao.

Actuellement, en tant que l'un des musées ouverts gratuitement au public, le palais Tian'hou accueille chaque année plus de 100 mille touristes.

Suivant la tradition de la foire du temple Xinzheng, le palais est très vivant et populaire chaque mois de janvier. Au cours de la fête du printemps, tous les jours, il y a des opéras chinois traditionnels tels que Liuqiang et Maoqiang et également des arts folkloriques qui se réunissent dans le palais de Tianhou. Les jeunes ainsi que les personnes âgées viennent ici pour admirer la foire et la culture folklorique.

En 2013, le palais Tian'hou, bâtiment le plus représentatif a été fermé au public pendant 3 mois. Le théâtre antique de la dynastie Ming, a été de nouveau ouvert au public en décembre de la même année. Sous le beau soleil d'hiver, des gravures de bâtiment du théâtre sont brillantes. Les barres des fenêtres et les murs extérieurs sont également repeints. Shi Jianmin, directeur du Musée de folklore de Qingdao, a indiqué que cette maintenance a restauré l'apparence du palais Tianhou lors de son ouverture officielle en 1988. Le projet principal consiste à entretenir l'apparence du bâtiment, notamment en ce qui concerne l'étanchéité de la toiture, la couverture de peinture sur les portes ainsi que les fenêtres, et les travaux de peinture, etc.

Selon M. Shi,« Le palais de Tian'hou qui a été officiellement inauguré le 26 décembre 1998, a presque 15 ans aujourd'hui. La pluie est tombée sur certains bâtiments, les peintures se sont écaillées aussi. En plus, elles sont floues et en poudre. Cette fois, nous nous sommes beaucoup plus concentrés sur la réparation du théâtre antique, ensuite suivront les réparations de grande envergure pour les autres bâtiments. »

Les bâtiments du théâtre actuel ont souvent des sons de Guqin et d'opéra. Afin de mettre en œuvre sa fonction du théâtre, le palais Tian'hou, récemment rouvert, organise souvent dans les week-ends des événements tels que la promotion et l'appréciation de la culture traditionnelle chinoise.

Shi Jianmin, directeur du musée, il nous dit,« Nous avons aussi une idée, celle d'aller au théâtre antique de 500 ans et d'exposer les talents de huit millions de citoyens. Le Nouvel An Chinois s'approche. Tout d'abord, nous avons lancé une activité d'énigme: quiconque y réussira, aura la possibilité de gagner un souvenir. »

Partager

Articles les plus lus