De nouveaux centres de gym nécessaires pour le grand public-French

De nouveaux centres de gym nécessaires pour le grand public

quotidien du peuple 2018-08-06 09:44:26
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

De nouveaux centres de gym nécessaires pour le grand public

En Chine, l'organe gouvernemental en charge du sport s'est engagé à ouvrir de nouveaux centres de gym pour les masses afin d'encourager les citoyens à faire de l'exercice.

Citant une étude de l'université des sports de Shanghai sur le développement des sports pour le grand public, l'administration a souligné que la répartition actuelle des aides du gouvernement et les systèmes d'évaluation de ces aides étaient insuffisants pour encourager les propriétaires à ouvrir leurs centres pour un usage public.

« Au lieu d'ouvrir les portes à ceux qui font de l'exercice et aux organisateurs d'évènements, certains opérateurs préfèrent ne rien faire de leurs centres à cause du prix de fonctionnement trop élevé », a déclaré jeudi Qiu Ru, directeur adjoint du service en charge des sports des masses au sein de l'administration, lors d'une conférence de presse.

Nos priorités devraient être d'aider les opérateurs à couvrir leurs frais et de favoriser les centres qui mettent l'accent sur un usage public de leurs espaces en contrepartie de nouveaux fonds.

Depuis 2014, la Chine octroie des aides aux centres gérés par les bureaux publics des sports et aux centres d'entraînement détenus par l'État dont l'entrée est gratuite ou qui pratiquent un tarif bas.

Selon le ministère des Finances, le gouvernement central a fourni au total 930 millions de yuans (117 millions d'euros) d'aides en 2017 à 1 257 centres de sport qui permettent aux masses de faire de l'exercice.

Selon l'étude, à la fin 2017, environ 86% des centres sportifs détenus par l'État avaient ouvert leurs portes au grand public au moins une fois par année, un pourcentage légèrement en hausse par rapport à 2014.

« Il semble que la plupart des centres offrent des services d'exercice sportif aux masses ou accueillent des activités de ce type », a rapporté Zhen Jiakun, professeur à l'université des sports de Shanghai. « Mais compte tenu de la fréquence relativement basse de ce type d'activités et de la hausse très lente de leur nombre, et ce malgré l'effort de financement, il reste beaucoup de choses à faire pour inciter davantage les centres à s'ouvrir au grand public. »

Partager

Articles les plus lus