Départ du dernier marathon de la 1ère saison chinoise à Lanzhou

quotidien du peuple 2018-06-13 08:47:02
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

Départ du dernier marathon de la 1ère saison chinoise à Lanzhou

Plus de 40 000 coureurs se sont élancés dimanche 10 juin pour le Marathon international de Lanzhou dans le Gansu, province du nord-ouest de la Chine, marquant la dernière compétition de cette discipline pour la première moitié de l'année 2018.

L'épreuve qui s'est déroulée dans la capitale provinciale a su attirer les marathoniens de Chine et d'ailleurs grâce à un parcours unique en son genre. En effet, la course suit le cours du fleuve Jaune qui n'est autre que le deuxième plus long fleuve du pays et le sixième dans le monde. L'emplacement particulier que représente Lanzhou, un endroit de villégiature très prisé en Chine, a rendu possible la tenue du marathon juste avant les premières grosses chaleurs de l'été qui touchent une grande partie du pays.

Nombreux sont ceux qui ont aussi choisi délibérément la course de Lanzhou à cause de son climat très sec, tel un défi à relever.

« J'ai couru le marathon de Lijiang et le marathon autour du lac Qinghai, deux courses en haute altitude, mais il s'agit de ma première fois à Lanzhou. Je veux essayer ce climat sec et voir comment le supporte mon corps », confie Yang Yu, un marathonien originaire du Sichuan, dans le sud-ouest de la Chine, dans un entretien au Quotidien du Peuple.

Pour cette huitième édition du marathon de Lanzhou, le système d'inscription a répertorié un total de 130 000 demandes de personnes désireuses de participer à la course. Comme de nombreuses autres épreuves de marathon à travers le monde, les tout derniers participants ont été sélectionnés par tirage au sort.

De nombreux locaux contactés par le Quotidien du Peuple ont expliqué que non seulement ils connaissaient bien cet évènement de taille qui se déroule en bas de chez eux, mais qu'ils avaient eux aussi très envie d'y participer. « J'ai inscrit mon fils et moi-même cette année, mais une fois encore nous n'avons pas été retenus. Tous les ans, au moins une personne sur deux ou sur trois à Lanzhou souhaite participer au marathon, ou sinon au semi-marathon », nous confie un chauffeur de taxi du nom de Liu.

Plusieurs dizaines de coureurs étrangers de haut niveau issus de 28 pays et régions différentes ont été accueillis pour cette manifestation sportive, notamment l'athlète éthiopien Kelkile Gezahegn Woldaregay qui a remporté cette année la médaille de bronze au Marathon de Rotterdam en parcourant les 42,195 kilomètres en 2 heures 5 minutes et 56 secondes.

Le Kenyan Thomas Muke quant à lui s'entraîne pour le marathon et participe à des courses depuis cinq ans. Interviewé par le Quotidien du Peuple, il raconte que c'est la première année qu'il participe aux marathons organisés en Chine et qu'il a été fortement impressionné par cette première expérience du marathon de Lanzhou, comme il l'avait été dans d'autres villes de Chine, louant le professionnalisme des organisateurs et la ferveur de la ville pour la course.

De plus en plus de villes chinoises organisent aujourd'hui leur propre épreuve de marathon, conformément au souhait du président chinois Xi Jinping qui avait appelé à bâtir une Chine en bonne santé. Cet appel lancé en 2016 faisait également écho aux demandes croissantes des citoyens dans le domaine de la santé, au moment où les Chinois accordent davantage d'attention à leur santé et à leur mode de vie.

Après les marathons de Shanghai et de Beijing, le Marathon international de Lanzhou est le septième parcours du pays à recevoir le Label d'or de l'Association internationale des fédérations d'athlétisme (IAAF), un gage de professionnalisme de tout premier ordre pour cette compétition. 

Partager

Articles les plus lus