L'industrie du sport: une mine d'or pour la Chine

chinaorg 2017-12-07 10:33:05
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

MATEO HERRERA, membre de la rédaction



L'industrie du sport: une mine d'or pour la Chine

La Chine va organiser les Jeux Olympiques d'hiver 2022. De plus en plus d'entreprises chinoises et étrangères d'équipement et d'installation sportives misent sur le marché chinois.(photo:dfic/chenxiaogen)

Le pays souhaite consolider une économie multimillionnaire qui contribue au progrès de l'industrie, du pays et de la société.

L'industrie du sport en Chine a besoin de temps pour s'épanouir. Selon des statistiques officielles, celle-ci représente aujourd'hui moins de 1% du PIB national de cet immense pays de plus de 1,3 milliards d'habitants. à titre de comparaison, la part de l'industrie du sport aux états-Unis avoisine les 3 % du PIB et dans de nombreux pays développés, elle est supérieure à 1% depuis longtemps.

Alors qu'on observe d'un côté une forte croissance de la classe moyenne en Chine et un accueil de plus en plus enthousiaste de la part de la population locale pour la culture du sport, on constate par ailleurs une croissance sans précédent du secteur du sport et de l'industrie sportive. Si la Chine a accueilli les Jeux Olympiques d'été en 2008, si elle a été désignée pour organiser les Jeux Olympiques d'hiver de 2022 et si elle est en compétition pour l'organisation des Mondiaux de football 2030 ou 2034, on constate de la part de la population elle-même un véritable changement de mentalité à l'égard du sport.

« Il semblerait que le développement d'industries telles que celle du sport et de la culture va de pair avec l'augmentation du temps libre et des revenus des populations », a déclaré il y a quelques années Wang Jianlin, président du groupe Wanda, premier groupe immobilier au monde et plus grand exploitant de salles de cinéma en Chine. « La Chine est désormais un pays développé et les gens ont besoin de loisirs liés au sport ou à la culture. »

Les Jeux Olympiques de Beijing 2008 ont réellement eu un rôle catalyseur pour le secteur du sport en Chine. En effet, depuis les Jeux, on a non seulement pu observer un regain d'enthousiasme de la part de la population locale, surtout chez les jeunes générations, mais on a également pu constater un soutien de plus en plus important de la part du gouvernement ainsi qu'un intérêt croissant de la part de grandes entreprises qui investissent des capitaux dans le secteur du sport. D'ailleurs, d'importants médias officiels tels que l'agence Xinhua ont affirmé que l'industrie du sport chinoise était « une mine d'or qui n'est pas encore pleinement exploitée. »


Des réformes du gouvernement

Traditionnellement, les politiques sportives en Chine sont entièrement gérées par l'état. Les Jeux Olympiques de Beijing en 2008 ont mis en évidence la réussite de ce modèle puisque le pays est arrivé premier au palmarès des médailles après avoir remporté 51 médailles d'or. Pourtant, si ce modèle avait permis de former des athlètes de très haut niveau, il ne semblait pas favoriser la croissance et le développement du sport en tant qu'industrie. Jusqu'à ce que les choses prennent un tournant radical quelques années plus tard.

« La qualité de vie des Chinois va en s'améliorant et le concept du sport, de l'entraînement à la compétition, est en train de changer », a déclaré il y a quelque temps Richard Zhang, président d'Ocean 24 Sports and Entertainment, une entreprise dédiée au marketing du sport et de l'entraînement sportif. Dans un tel contexte, le gouvernement a rapidement compris qu'il devrait adopter une nouvelle approche concernant le sport et depuis maintenant sept ans, il s'efforce de promouvoir le développement de l'industrie du sport afin qu'elle devienne un secteur clé de l'industrie qui puisse contribuer au progrès de l'industrie chinoise en général, ainsi que de l'état et de la société.

Le grand tournant s'est opéré en 2014 lorsque le Conseil des affaires d'état a émis une directive décisive qui s'intitulait «Avis sur l'accélération du développement de l'industrie du sport et la promotion de la consommation dans le secteur du sport. » Peu de temps après et conformément au XIIIe Plan quinquennal, les politiques sportives ont annoncé leurs objectifs pour 2025: faire en sorte que le volume de l'industrie du sport locale dépasse les 1 % du PIB et que la consommation relative au sport atteigne les 2,5 % du revenu par habitant.

« Le gouvernement chinois soutient des projets qui font la promotion du sport auprès de la population, et le Conseil des affaires d'état s'est fixé comme objectif d'augmenter le volume du marché du sport et du fitness local (qui s'élevait à 222 milliards de dollars en 2016) à 765 milliards en 2025 », indique un rapport rédigé par The Economist et financé par l'entreprise chinoise de vêtements de sport Anta Sports. « Les pratiques traditionnelles liées à la santé viennent s'associer aux sports populaires modernes et les gens font désormais plus attention à leur santé et à leurs performances physiques. »

Le président Xi espère quant à lui voir le volume des dépenses allouées à l'industrie du sport locale atteindre 850 milliards de dollars d'ici 2025 et l'espace sportif disponible par habitant passer de 1,4 m2 à 2 m2 d'ici 2025. Par ailleurs, le gouvernement souhaite construire 100 centres d'excellence pour favoriser le développement de diverses disciplines sportives et envisage de pouvoir compter sur un total de 1 450 installations dédiées à la pratique des sports d'hiver au niveau national au moment des Jeux Olympiques d'hiver 2022.

12MoreTotal 2 pagesNext

Partager

Articles les plus lus