Ministère chinois du Commerce: des multinationales étrangères attendues au Sommet de Qingdao prévu en octobre 2019

RCI 2019-08-23 14:56:30
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

La conférence de presse pour le Sommet des multinationales de Qingdao

La conférence de presse pour le Sommet des multinationales de Qingdao

188 dirigeants des multinationales étrangères ont confirmé leur participation, au Sommet des multinationales de Qingdao, dans la province du Shandong, dont les assises se tiendront du 19 au 20 octobre prochain.

C’est ce qu’a annoncé le 21 août 2019 le Ministère chinois du Commerce lors d’une conférence de presse présidée par le porte-parole du ministère et vice-directeur de la Direction générale du ministère Gao Feng. C’était en présence du vice-ministre du Commerce, Qian Keming, et du vice-gouverneur de la province du Shandong Mme Ren Airong.

Selon Gao Feng, parmi les activités prévues lors du prochain sommet prévu du 19 au 20 octobre, il y aura l'Exposition sur la nouvelle énergie de Qingdao 2019. Jusqu'à présent, souligne le conférencier, 188 dirigeants des multinationales étrangères de 26 pays et régions ont confirmé leur participation. 49 d'entre eux sont des dirigeants des 500 plus grandes entreprises mondiales. En outre, 53 des multinationales en Chine ont également confirmé leur participation.

Qian Keming, vice-ministre chinois du Commerce

Qian Keming, vice-ministre chinois du Commerce

A la question de savoir quelles sont les mesures que les dirigeants chinois vont prendre pour mieux répondre aux demandes des multinationales qui investissent en Chine, Qian Keming a indiqué que pour mieux répondre aux demandes opérationnelles des multinationales ayant investi en Chine, le gouvernement chinois doit continuer d’approfondir la réforme sur « la simplification de l’appareil administratif, la combinaison de la décentralisation et de l’administration, ainsi que l’amélioration des services publics ». Il faudra également mettre en place un système institutionnel de haut niveau pour la libéralisation et la facilitation des échanges et du commerce, a-t-il ajouté.

Ce vice-ministre du commerce a ensuite indiqué que la prochaine phase d'ouverture au plus haut niveau consistera à passer d’une ouverture des facteurs et des liquidités à celle de règles et d'institutions, vers une ouverture plus profonde, plus complète, plus équitable et plus inclusive. Par conséquent, poursuit-il, il est nécessaire de mettre en place un système institutionnel de haut niveau pour faciliter et libéraliser les investissements et les échanges, ainsi que pour protéger les droits et intérêts légitimes des investissements étrangers. Il propose de créer un environnement commercial de concurrence équitable et d’accorder un traitement équitable à toutes sortes d’entités marchandes, tels que les capitaux nationaux et étrangers, aux grandes, moyennes, petites et microentreprises.

Partager

Articles les plus lus