La nouvelle économie favorise les nouvelles forces motrices

RCI 2019-04-08 21:00:54
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

Au cours du développement économique de haute qualité, la nouvelle économie est considérée comme une forme économique intelligente dans laquelle le savoir-faire innovant joue un rôle pionnier et l'industrie de créativité devient un secteur dominant. Cette forme économique correspond également au stade économique de la Chine d’aujourd’hui: «développement durable, rapide et sain».

Depuis l’entrée de l’économie chinoise dans la nouvelle normalité, le développement de la nouvelle économie influence directement la situation du développement économique de haute qualité.

Beijing, métropole moderne avec la préservation de la physionomie de l’ancienne capitale, est en train de développer la nouvelle économie afin d’offrir une garantie efficace au développement de l’économie de haute qualité. Mme Li Sufang est directrice adjointe de la Commission municipale du développement et de la réforme de Beijing. Elle a affirmé qu’au cours des deux dernières années, la municipalité de Beijing a supprimé 1 307 entreprises de fabrication générale et déplacé et transformé 500 marchés et centres de logistique. En 2018, plus de 70 000 entreprises de services informatiques et technologiques ont été enregistrées, soit près de 40% du nombre de nouvelles entreprises enregistrées.

La nouvelle économie favorise les nouvelles forces motrices

L'atelier d'innovation du district E9 est situé dans la partie orientale de Beijing, à l’origine, l’usine de produits laitiers Shuangqiao se trouvait dans cet endroit. Après le déménagement de l’usine, cet endroit est devenu actuellement un parc industriel culturel et technologique où règne une atmosphère créative et très à la mode. Il compte actuellement plus de 80 entreprises, parmi elles figurent trois entreprises de licorne, une quarantaine d’entreprises culturelles et créatives et plus de 30 entreprises technologiques.

Selon la prévision du Ministère chinois de l’Industrie et de l’Information, le marché du Big Data réaliserait en 2020 une valeur de mille milliards de yuans en Chine. De vastes perspectives du marché fourniront d’énormes espaces d’imagination pour le développement d’entreprises. Cui Jingjing, CEO de l’entreprise GEO nous donne un exemple. Le centre d’appel et le centre de services d’une grande banque nationale possédaient auparavant plus de 7 000 employés. En raison de la compression du personnel et de la réduction du coût de l’opération de la banque, ils pensent réduire de moitié des effectifs dans 3 à 5 ans. Il faudrait donc lever les barrières de données à l’intérieur de la banque, réalisant le data on boarding grâce à une plate-forme de modélisation basée sur l’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique.»

De vieux bâtiments d’usines sont non seulement d’importantes mémoires pour la culture urbaine de Beijing, mais constituent également une de ses grandes richesses. Beijing, une ville plusieurs fois millénaire, devient encore dans une nouvelle ère une ville innovante et intelligente. Avec le développement de son économie, les industries traditionnelles municipales ont connu ces dernières années une transformation et une montée en gamme, la transition vers de nouveaux moteurs de croissance économique y a été également réalisée progressivement. Une preuve visible: la nouvelle économie représente une part de plus en plus importante. Le vice-maire de la municipalité de Beijing Lin Keqing a affirmé qu’en 2018, la nouvelle économie de Beijing représentait 33,2% du PIB de toute la ville. La valeur ajoutée de la manufacture de haute technologie a augmenté respectivement de 13,9%, 15,2% et 16,2% pour les industries informatiques, électroniques et pharmaceutiques. Beijing continuera à jouer son rôle exemplaire du centre culturel national. La ville va accélérer le développement de fusion entre la technologie et la culture, en renforçant les travaux de la protection et du rayonnement sur les plans culturel et historique. Actuellement, les 33 premiers parcs de création culturelle ont obtenu leur certification à Beijing. Les revenus de l’industrie cultuelle ont atteint mille milliards de yuans en 2018.


Partager

Articles les plus lus