​L'« Elle économie » fait des progrès rapides en Chine

chinaorg 2019-03-11 12:27:22
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

Photo:VCG

Photo:VCG

L'« Elle économie » est un terme inventé par le ministère chinois de l'Éducation en 2007 pour désigner le marché destiné aux femmes. Les données de l'industrie montrent que les consommatrices sont le moteur de la croissance dans plusieurs secteurs de l'économie mondiale, notamment en ligne, comme les soins de santé, les services financiers, le commerce électronique et l'éducation. Elles exercent même également une influence déterminante sur les produits traditionnellement masculins tels que les boissons alcoolisées, les automobiles et les sports.

Depuis lors, la perception générale est que les entreprises qui comprennent et servent les femmes consommatrices sont plus compétitives que les autres. Mais, selon les experts, l'« elle économie » n'est pas seulement une affaire de consommation, et elle est à cheval sur plusieurs domaines.

Selon Lean in China, une plate-forme axée sur le développement des femmes, près de 63,3% de la population féminine chinoise travaille, ce qui est nettement supérieur à la moyenne de la région Asie-Pacifique, et leur contribution représente collectivement 41% du PIB du pays.

Lan Zhenzhen, vice-président de L'Oréal China, spécialiste de la cosmétique et leader féminine dans le domaine des hauts postes de direction, a déclaré que la valeur des femmes qui travaillent, en particulier celles impliquées dans la recherche scientifique, est souvent sous-estimée.

« Les données montrent que moins de 6% des académiciens de l'Académie chinoise des sciences et de l'Académie chinoise d'ingénierie sont des femmes. Et il n'y a pratiquement aucune présence féminine dans les plus hautes sphères de la recherche scientifique », a-t-elle déploré, soulignant toutefois qu'il y a aussi des exceptions. Ainsi, a-t-elle noté, « Environ 63,9% des membres de la haute direction de L'Oréal Chine sont des femmes ».

Selon l'Association chinoise pour les sciences et technologies, il n'y a pratiquement aucune différence entre l'intelligence et la condition physique des scientifiques hommes et femmes. En fait, il existe même un énorme potentiel inexploité dans le cas des femmes scientifiques.

Ce dont l'économie a vraiment besoin, c'est d'une plus grande traction sociale, ce qui est irréalisable sans le soutien inconditionnel de parties prenantes clés telles que la famille, les entreprises et le gouvernement, affirment les experts.

Zhang Jianmin, secrétaire générale de la Fondation pour le développement des femmes chinoises, a déclaré que son organisation aidait des femmes âgées, sans emploi ou âgées en difficulté financière, à créer des start-ups ou à trouver un emploi rémunérateur dans le secteur en croissance rapide de l'Internet. « Nous avons aidé 400 000 mères entre 2015 et 2018 avec notre fonds destiné à les aider à démarrer une entreprise », a-t-elle précisé. « Nous avons dépensé 350 millions de yuans (46,34 millions d'euros) pour ce projet à ce jour ».

En 2004, L'Oréal a créé la Bourse des jeunes femmes de Chine scientifiques en Chine, au titre de laquelle elle octroie chaque année des bourses de recherche de 100 000 yuans (13 240 euros) à 10 femmes scientifiques.

« Nous avons vu la société offrir aux femmes davantage d'opportunités, et davantage d'entre elles se lancent aujourd'hui dans les sciences, le commerce et la politique », a dit Mme Lan, de L'Oréal. « Nous voulons soutenir les femmes dans le domaine des sciences et les aider à obtenir la reconnaissance qui leur est due ».

Des efforts concertés ont déjà amélioré l'environnement de travail des femmes dans plusieurs secteurs. Xu Qi, chercheuse à l'Institut des sciences médicales de base de l'Académie chinoise des sciences médicales, une mère âgée de 40 ans et lauréate du prix L'Oréal en 2018, affirme qu'elle n'a jamais ressenti de discrimination. « La Chine a beaucoup fait pour promouvoir l'égalité des sexes, en particulier dans le secteur scientifique », a-t-elle dit.

Partager

Articles les plus lus