Comment l'urbanisation va alimenter la revitalisation rurale en Chine

quotidien du peuple 2019-03-01 10:53:37
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

Comment l'urbanisation va alimenter la revitalisation rurale en Chine

Selon des experts qui se sont exprimés lors d'un récent forum, le taux d'urbanisation de la Chine devrait atteindre respectivement 70% et 80% en 2030 et 2050, son taux de croissance stable contribuant à alimenter la demande intérieure malgré le ralentissement de l'investissement, de la consommation et des exportations.

Li Tie, président du Centre chinois pour le développement urbain au sein de la Commission nationale pour le développement et la réforme, a déclaré lors d'un séminaire de mise en train pour le prochain Forum pour le développement en 2019 en Chine que « actuellement, les trois forces principales qui stimulent le développement économique ont connu une croissance plus lente, et l'urbanisation est devenue un élan de stimulation de la demande intérieure ».

M. Li estime par ailleurs que l'urbanisation a encore un grand potentiel en Chine. En 2018, le taux d'urbanisation de la Chine pour la population de résidents permanents était de 59,58%, tandis que celui de la population enregistrée était de 43,4%. Les Nations Unies prévoient qu'entre 2018 et 2030, il y aura plus de 190 millions de nouveaux résidents urbains en Chine.

« L'urbanisation est fondamentale pour la revitalisation rurale. Elle favorise le développement de l'économie réelle. En outre, elle stimule la consommation, l'investissement et l'emploi », a-t-il déclaré.

Selon un rapport publié par le cabinet d'études de marché Ke Research Institute, entre 2000 et 2010, la population urbaine de la Chine s'est principalement déplacée des régions centre et ouest vers l'est du pays. De 2010 à 2018 en revanche, l'augmentation de la population urbaine dans l'est de la Chine a diminué et une partie de la population urbaine est revenue dans les régions du centre et de l'ouest. La répartition de l'accroissement démographique a montré une tendance à l'équilibre.

Il est également prévu qu'entre 2018 et 2030, la mobilité de la population urbaine rompra le schéma initial est-ouest et deviendra régionale et multicentrique. La population des villes petites et moyennes restera stable, tandis que celle des grandes villes et des mégapoles continuera de croître.

Yang Xianling, président du Ke Research Institute, prévoit qu'entre 2018 et 2030, jusqu'à 43,4% de l'augmentation de la population urbaine ira à trois grandes agglomérations urbaines -la région du delta du Yangtsé, la région Beijing-Tianjin-Hebei et la région du delta de la rivière des Perles- tandis que 22,3% iront aux agglomérations urbaines situées sur le milieu du cours du Yangtsé, à Chengdu, à Chongqing et dans le centre de la Chine.

« L'élan accumulé dans ces grandes agglomérations urbaines se répercutera sur celles d'autres agglomérations urbaines. Elles interagissent les unes avec les autres, formant un nouveau mode de développement urbain en Chine », a-t-il souligné.

Pour promouvoir davantage l'urbanisation, M. Li a suggéré que « la Chine libère de la vitalité des villes petites et moyennes. Sur la base d'agglomérations urbaines et de zones métropolitaines, le potentiel de croissance de différents espaces devrait également être libéré. En outre, il est important d'encourager la réforme du système d'enregistrement des ménages, ou hukou, et de promouvoir la transformation du mode de développement urbain ».

De son côté, Ren Zeping, économiste en chef du groupe Evergrande, a déclaré que « la répartition spatiale de la population devrait être optimisée. Nous devons également développer davantage le transit ferroviaire, afin de relier les agglomérations. Par ailleurs, la politique de gestion de la population de mégapoles comme Beijing et Shanghai devrait être améliorée, afin de revitaliser ces villes ».

Yang Xianling, du Ke Research Institute a ajouté qu'« actuellement, la Chine est dans une période critique de transformation de son mode de développement et d'ajustement structurel urbain. Nous ne pouvons pas simplement nous concentrer sur l'augmentation du taux d'urbanisation, mais nous devons également nous concentrer sur le développement des connotations de la ville et l'amélioration du niveau de vie des gens ».

Partager

Articles les plus lus