Alibaba rachète le leader du commerce en ligne pakistanais Daraz

quotidien du peuple 2018-05-10 09:55:34
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

(Photo d'archives:VCG)

(Photo d'archives:VCG)

Alibaba a étendu son empire du commerce électronique en Asie du Sud après l'acquisition par le géant chinois de l'internet du leader pakistanais du commerce en ligne Daraz dans un accord dont les détails n'ont pas été divulgués.

Daraz a été fondée en 2012 par Rocket Internet et opère aujourd'hui au Pakistan ainsi qu'au Bangladesh, au Myanmar, au Sri Lanka et au Népal. Rocket a déclaré dans un communiqué qu'Alibaba a acheté l'ensemble des activités de Daraz. Cet accord marque la deuxième fois qu'Alibaba prend le contrôle d'une société appartenant à Rocket, la première étant Lazada en Asie du Sud-Est il y a deux ans.

Un porte-parole d'Alibaba a confirmé l'accord mais le géant chinois du commerce en ligne n'a pas fait d'annonce officielle. Les rumeurs d'un accord avaient largement circulé ces deux derniers mois, Bloomberg ayant alors notamment fait état en mars que les négociations d'acquisition étaient en cours. L'accord fait partie de la deuxième vague d'expansions internationales d'Alibaba qui l'a vu prendre pied en Asie du Sud.

La société chinoise s'est d'abord concentrée sur l'Inde -où elle a apporté son soutien à Paytm- et l'Asie du Sud-Est avec Lazada, mais cette année, elle a déployé ses ailes dans des pays moins en vue mais extrêmement peuplés d'Asie du Sud. Le Pakistan, par exemple, a une population de plus de 190 millions d'habitants. L'acquisition de Daraz fait suite à un investissement technico-financier de la filiale d'Alibaba, Ant Financial, qui gère Alipay et d'autres services financiers d'Alibaba. En mars, Ant a déboursé 184,5 millions de dollars pour une participation de 45% dans Telenor Microfinance Bank, une division technico-financière de l'opérateur de télécommunications norvégien Telenor, qui exploite le deuxième plus grand opérateur téléphonique du Pakistan.

Cet accord de commerce électronique et technico-financier (en particulier les paiements), qui fait d'une pierre deux coups, est un mouvement commun d'Alibaba-Ant, qui a passé des accords similaires en Inde et à travers l'Asie du Sud-Est. Au-delà du Pakistan, il semble à présent qu'Alibaba se rapproche également du Bangladesh, qui compte plus de 160 millions d'habitants et adopte de plus en plus l'Internet. Selon des informations parues le mois dernier, la société chinoise tenterait ainsi d'acheter une part de 20% de l'entreprise de paiement bKash, ce qui pousserait encore plus loin sa pénétration en Asie du Sud. 

Partager

Articles les plus lus