Le train à grande vitesse aide les régions les plus éloignées à s'enrichir-French

Le train à grande vitesse aide les régions les plus éloignées à s'enrichir

quotidien du peuple 2018-02-07 09:23:03
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

Le train à grande vitesse aide les régions les plus éloignées à s'enrichirLe train à grande vitesse aide les régions les plus éloignées à s'enrichir

Les trains à grande vitesse aident les régions les plus reculées et les plus pauvres du pays à sortir de leur situation difficile en offrant des opportunités de faire entrer leurs ressources sur le marché national, a rapporté l'Economic Information Daily le 5 février.

Ainsi du mont Wufu, situé dans le comté de Shangrao de la province du Jiangxi (est de la Chine). Il produit du miel et possède de beaux paysages naturels. Cependant, en raison de mauvais transports, la région connaissait un développement économique lent.

Grâce au train à grande vitesse Hefei-Fujian, qui a été mis en service en juin 2015, les habitants locaux deviennent désormais progressivement plus riches.

He Jinwen, patron d'une entreprise d'agrotourisme, a souligné que de plus en plus de touristes prennent le train à grande vitesse pour se rendre dans son village, et cela lui a rapporté 200 000 yuans (31 749 dollars) par an.

Le chemin de fer Jiujiang-Jingdezhen-Quzhou, qui a commencé à fonctionner fin 2017 dans la province du Jiangxi, relie quant à lui de nombreuses montagnes, lacs, villes et villages célèbres.

Li Yang, un passionné de céramique, a dit qu'il lui fallait auparavant environ 10 heures pour se rendre à Jingdezhen, connue comme la « capitale mondiale de la porcelaine ». Maintenant, le trajet ne prend que deux heures et demie.

Grâce à la commodité du train à grande vitesse, le comté de Wuyuan a reçu 21 millions de touristes en 2017, en hausse de 20% d'une année sur l'autre.

La ligne ferroviaire à grande vitesse Lanzhou-Xinjiang a non seulement stimulé l'économie des villes le long du rail, mais a aussi aidé les zones pauvres de la région autonome ouïghoure du Xinjiang (nord-ouest de la Chine), à devenir plus riches. De plus en plus de produits agricoles et de fruits sont mis en vente à travers le pays via le trafic ferroviaire.

L'ouverture au trafic a également donné un coup de fouet au tourisme de la région.

Des statistiques montrent ainsi que le Xinjiang a accueilli 107 millions de touristes l'année dernière, soit une augmentation de 32,4% par rapport à l'année précédente, générant un revenu touristique de 182,2 milliards de yuans.

Partager

Articles les plus lus