Restauration du parc impérial de Beijing en vue d'une inclusion sur la liste de l'UNESCO

xinhua 2019-01-17 10:45:33
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

(Photo d'archives:VCG)

(Photo d'archives:VCG)

Le parc impérial Jingshan, à Beijing, est en train de restaurer ses bâtiments anciens, dans le cadre des efforts de la capitale pour inscrire son célèbre axe central sur la liste du patrimoine culturel mondial de l'UNESCO, a indiqué mardi le China Daily.

Situé juste au nord de la Cité interdite, le Parc Jingshan est un élément majeur de l'axe central de Beijing. L'achèvement des travaux de restauration devrait permettre de pleinement parvenir à l'intégrité de l'axe et contribuer au bon développement de la culture et de l'environnement de la ville, a indiqué le chef du parc, Cong Yipeng, au journal.

A ce jour, le parc a démoli plus de 1.000 mètres carrés de bâtiments ne faisant pas partie du patrimoine et a restauré plus de 400 mètres carrés de bâtiments anciens, selon M. Cong.

L'axe central de Beijing est une ligne imaginaire de huit kilomètres s'étendant le long du centre-ville et incorporant la place Tian'anmen.

En juillet 2018, 14 sites historiques existaient le long de cet axe, y compris la Porte Zhengyangmen, la Cité interdite et le Parc Jingshan, d'après des données officielles.

Tous ces lieux ont été identifiés comme sites clés du patrimoine et devraient faire l'objet d'une candidature au patrimoine mondial en 2035.

Partager

Articles les plus lus