A Hainan, une bibliothèque flottante fait revivre les vieux bateaux de pêche abandonnés

quotidien du peuple 2018-07-03 17:04:14
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

Un navire de croisière vu à quai sur l'île du Phénix à Sanya, dans la province du Hainan (sud de la Chine), le 18 février 2018. (Photo / Xinhua)

Un navire de croisière vu à quai sur l'île du Phénix à Sanya, dans la province du Hainan (sud de la Chine), le 18 février 2018. (Photo / Xinhua)

Trois bateaux reliés par des cordes sont amarrés dans un port de Sanya, célèbre ville touristique de l'île de Hainan. Et ce qui saute aux yeux, ce ne sont pas des chargements de poisson encombrant le pont, mais des livres.

Abritant plus de 3 000 ouvrages, ces bateaux désaffectés forment aujourd'hui une bibliothèque flottante, la première bibliothèque publique de l'île de Maozhou de l'Ouest depuis 400 ans.

La bibliothèque a été fondée par Qin Jiayi en août dernier et est ouverte gratuitement à plus de 4 000 résidents locaux et touristes.

« Comme la pêche près des côtes a été progressivement interdite localement, beaucoup de bateaux ont été abandonnés et ont été détruits », a-t-elle dit.

Avant que certains bateaux ne soient réduits en morceaux, leurs propriétaires ont pleuré et pris des photos avec eux pour dire au revoir à leur « maison », en même temps qu'à un mode d'existence traditionnel qui leur permettait de gagner leur vie sur la mer.

« Il m'est alors apparu que les bateaux et la vie sur la mer étaient leur passé, un passé difficile à abandonner », a déclaré Qin Jiayi. Pour préserver ces bateaux et la culture locale, elle a décidé de transformer plusieurs bateaux de pêche désaffectés en une bibliothèque car, comme elle le dit, « les livres sont le lien le plus étroit avec la culture ».

Grâce au soutien du gouvernement local, une cabine de navire a été rénovée en une salle de lecture ; les grands pots de fer autrefois utilisés pour contenir du poisson servent maintenant à recevoir des livres ; le vieux bois a été transformé en étagères, tandis que le gouvernail, les filets de pêche et la boussole sont devenus des objets de décoration uniques dans cette bibliothèque flottante.

L'amour de Qin Jiayi pour les livres a commencé dès son enfance. Elle a grandi dans un petit village où il y avait peu de livres disponibles, c'est pourquoi elle les chérissait beaucoup.

Quand elle était petite, on lui confiait un travail quotidien : garder le bétail. « C'était ma tâche préférée parce que j'avais beaucoup de temps pour lire sur la montagne », a-t-elle dit. « Je ne peux pas résister au charme des livres ».

En 2011, Qin Jiayi a ouvert sa première librairie dans une rue animée de Haikou, la capitale de la province, puis une seconde dans le village autonome Li et Miao de Qiongzhong, et une troisième le long d'une berge de la ville de Qionghai.

« Beaucoup de gens se moquent de moi et pensent que je ne pense qu'à ouvrir des librairies, mais, de nos jours, peu de gens aiment faire tourner des librairies », dit-elle.

De fait, les librairies chinoises physiques luttent pour survivre, perdant du terrain face à la lecture numérique et aux achats en ligne. Selon la Fédération chinoise de l'industrie et du commerce, près de la moitié des librairies privées chinoises ont ainsi fermé entre 2004 et 2014.

L'année dernière, le chiffre d'affaires mensuel moyen de chacune des librairies de Qin Jiayi était inférieur à 3 000 yuans (environ 460 dollars), une somme insuffisante pour couvrir les frais de loyer.

Pour autant, elle ne croit pas que sa cause soit une impasse car elle sent qu'il y a une demande croissante pour la lecture, et jusqu'à aujourd'hui, elle a toujours trouvé de bonnes idées pour faire perdurer ses affaires.

La province du Hainan est une île bordée de palmiers et est une destination touristique très prisée en raison de son climat tropical et de ses beaux paysages.

Elle a commencé à promouvoir un modèle dit « Voyagez en lisant ». Pour cela, elle a transformé l'un des navires de sa bibliothèque flottante en une auberge avec huit lits à un prix allant de 199 yuans à 299 yuans par lit pour attirer les touristes, et elle leur permet aussi d'acheter des livres à la bibliothèque.

Dans le même temps, elle a créé avec ses partenaires des produits tels que des signets, des porte-livres et des cartables pour inciter les touristes à dépenser davantage.

La bibliothèque flottante a également transformé la vie des résidents locaux. À midi ou après la fin des cours, les élèves se précipitent à la bibliothèque pour lire.

« C'est le sens de notre existence », a-t-elle dit. « Je crois qu'un jour lire, tout comme manger et boire de l'eau, deviendra une habitude indispensable dans notre vie quotidienne ».

Partager

Articles les plus lus