La Chine affirme qu'aucun pays étranger n'a le droit d'interférer dans la législation sur la sécurité nationale pour la RAS de Hong Kong

xinhua 2020-05-23 09:17:27
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

La législation sur la sécurité nationale pour la Région administrative spéciale (RAS) de Hong Kong est purement une question des affaires intérieures de la Chine, et aucun pays étranger n'a le droit d'interférer, a déclaré vendredi un porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Un projet de décision sur l'établissement et l'amélioration du système juridique et des mécanismes d'application pour permettre à la RAS de Hong Kong de sauvegarder la sécurité nationale a été soumis vendredi à la troisième session de la 13e Assemblée populaire nationale (APN) pour délibération.

En réponse à certaines remarques de la partie américaine, Zhao Lijian, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, a indiqué que la sécurité nationale était la condition préalable de base pour l'existence et le développement d'un pays, et qu'aucun pays ne permettrait des activités mettant en péril sa sécurité nationale sur son propre territoire.

Notant que Hong Kong est une région administrative spéciale de la Chine, M. Zhao a déclaré que la législation sur la sécurité nationale pour la RAS de Hong Kong était purement une question d'affaires intérieures de la Chine et qu'aucun pays étranger n'a le droit de s'interférer.

Partager

Articles les plus lus