De vives réactions sur un reportage dans le Grand Journal de CCTV montrent l’énergie débordante de la Chine et son allure martiale en avant

2019-05-14 22:59:22
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

Un reportage dans le Grand Journal de CCTV, du CMG, diffusé au soir du 13 mai lors du prime time, a retenu la plus grande attention au point d’être classé à la première place sur la liste des réseaux sociaux chinois. Ce reportage a ainsi été plusieurs fois partagé et fait l’objet de la mention « j’aime ou like».


Derrière la grande attention du public au Journal télévisé se cache l’énergie débordante de la Chine et son allure martiale en avant


En effet, dans ce reportage, on pouvait bien voir le présentateur citer des phases suivantes: il n’y a donc rien à craindre de pressions extrêmes exercées par les États-Unis sur la Chine. Bien au contraire. Plus la pression est forte, plus la Chine est ferme. Pour la guerre commerciale, l’attitude de la Chine est toujours claire: elle ne veut pas s’engager dans une guerre commerciale, mais ne la craint pas, car elle sera forcée de s’y engager le moment venu.

Quelle que soit l’évolution de la situation extérieure, le plus important pour la Chine, c’est de bien gérer ses propres affaires, d’approfondir constamment la réforme, d’élargir l’ouverture et de réaliser un développement économique de haute qualité. Que les États-Unis choisissent de poursuivre les négociations, ou de s’engager dans une guerre commerciale ou encore de prendre d’autres mesures, la Chine, dotée d’une panoplie d’instruments politiques, est prête à y répondre de manière générale.

Ces phrases expriment l’attitude claire de la Chine face à l’action d’oppression commerciale des États-Unis. Et, nombre d’internautes ont commenté sur ce reportage, affirmant que c’était une position aux allures martiales que la Chine a exprimée haut et fort.

Une forte attention accordée à ce reportage montre que la Chine a suffisamment d’énergie et ne peut en aucun cas se laisser opprimer.

En effet, face aux pressions extrêmes exercées par les États-Unis, la Chine a clairement affirmé depuis longtemps qu'elle ne ferait jamais de concessions sur des questions mettant en jeu des intérêts et des principes fondamentaux, et qu'aucun pays ne devrait s'attendre à ce que la Chine engloutisse les fruits amers des atteintes à sa souveraineté. Dans le même temps, la Chine est toujours prête à négocier. Bien que la position de la Chine ait été soulignée à maintes reprises, sa diffusion et ses fortes répercussions ont pris une ampleur géométrique grâce à la publication sur la plateforme nationale la plus suivie du « Grand Journal » avec une voix puissante de l’ancre du présentateur.

Derrière la grande attention du public au Journal télévisé se cache l’énergie débordante de la Chine et son allure martiale en avant


Depuis toujours, les États-Unis manipulent l'opinion publique internationale: Trump, lui-même, publie fréquemment sur Twitter et les voix américaines sont omniprésentes dans les médias internationaux. La partie chinoise a fait entendre sa voix à travers la plate-forme la plus prestigieuse et a fait prendre conscience à la communauté internationale, y compris le gouvernement et le peuple américains, de la position de la Chine et de l'illusion au gouvernement américain selon laquelle la Chine pourrait faire des concessions sur des questions fondamentales. Dans le même temps, la position chinoise a bénéficié d'un large soutien des internautes et a suicité beaucoup d’attention jusqu'au 14 mai, ce qui montre bien que, face à l'intimidation commerciale des États-Unis, le peuple chinois sera plus uni que jamais. Un patriotisme qui permet à la Chine de résister à des épreuves et demandes déraisonnables. La Chine ne se laissera jamais intimidée!


Derrière la grande attention du public au Journal télévisé se cache l’énergie débordante de la Chine et son allure martiale en avant


Le marché boursier américain a été "lavé de sang" lundi. La négociation est le seul choix. La coopération est le seul moyen de sortir de l'impasse.

La partie chinoise a annoncé le 13 mai une contre-mesure à la nouvelle série d’imposition supplémentaire des droits de douane par les États-Unis. Dès que la nouvelle a été rendue publique, le marché financier mondial était en pleine tourmente. Les trois principaux indices boursiers américains ont chuté de tous les côtés, l’indice Dow Jones ayant perdu plus de 600 points. Depuis que Trump a soudainement annoncé la semaine dernière son intention d'imposer des droits de douane sur les produits chinois, l'indice Dow Jones a chuté de plus de mille points. Le dernier rapport publié par la banque d'investissement américaine Goldman Sachs montre également que la hausse des droits de douane imposée par le gouvernement américain l'année dernière sur les produits chinois était répercutée « entièrement » sur les entreprises et les ménages américains et que son impact sur les prix à la consommation était plus grave que prévu. Les faits sont plus éloquents. Tout ceci démontre bien que la guerre commerciale n'est pas bonne pour la Chine, défavorable aux États-Unis et au monde. La négociation est la seule option, et la coopération en est le seul moyen de sortie.


Faire des efforts est la meilleure réponse à l’intimidation américaine


Malgré cela, onze cycles de consultations économiques et commerciales sino-américaines ont été menés entre 2018 et 2019, ce qui a également montré qu'il n'est pas facile de parvenir à un accord avec les États-Unis et qu’il est possible que les différends commerciaux puissent rester à long terme. À cet égard, nous devons nous préparer mentalement au lieu de sous-estimer la capacité des États-Unis de nous mettre en difficulté.

Sur le plan stratégique, l’économie chinoise est comme une mer, pas un petit étang. Le différend commercial sino-américain n’est qu’un petit obstacle sur la voie du grand redressement de la nation chinoise. Nous avons la capacité et la confiance nécessaires pour surmonter les difficultés.

D'un point de vue tactique, nous devons faire ce qui est en cours. La hausse des droits de douane des États-Unis alourdira inévitablement le fardeau des entreprises, en particulier celles d’exportation. Nous devons aider davantage les entreprises en approfondissant la réforme des services de contrôle, réduisant des taxes et des redevances. Les entreprises sont les piliers de la création des emplois et de la richesse. Tant qu’il y aura l’entreprise, il y aura de l'emploi et de l'espoir.

En outre, le principal objectif des États-Unis d’imposer des droits de douane supplémentaires est d’obliger certaines entreprises à quitter la Chine, de déplacer la chaîne de production aux États-Unis où il n’existe aucun tarif, voire même de revenir aux États-Unis, ce qui est très vicieux. À cet égard, nous devons continuer d'améliorer l'environnement commercial, élargir le marché intérieur et renforcer l'attractivité du marché chinois aux entreprises de divers pays.

Enfin, la compétitivité de la Chine et celle de Made in China sont dues aux efforts de durs labeurs du peuple chinois. Nous avons le peuple le plus travailleur au monde, nous formons le plus grand nombre d'ingénieurs au monde. La chaîne de production peut être déplacée, mais on ne peut pas déplacer la force motrice de la création chinoise, ni les groupes d’innovation scientifique et technique, non plus les ingénieurs, moins encore les ouvriers laborieux qui maîtrisent les techniques. Tout ce qui nous reste à faire, c’est de continuer à travailler d’arrache-pied. Question de lancer un message fort aux Américains, leur faisant comprendre que l’imposition des droits de douane supplémentaires sur les produits chinois, n’enlèvera guerre la compétitivité chinoise et que notre niveau d’innovation technique continuera toujours d’accroître sans difficulté. C’est notre meilleure réponse aux actes d’intimidation des États-Unis. La Chine réussira à franchir sûrement les ravins et avancera à grand pas en avant!

Partager

Articles les plus lus