Commentaire : la Chine, en avançant, donne le nouveau dynamisme au monde

2019-02-09 17:42:54
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

Le Nouvel An chinois du calendrier lunaire est devenu le mot de ces derniers jours pour les médias étrangers. Des dirigeants des pays étrangers ont publié leurs messages de Nouvel An, des monuments dans divers pays du monde ont été illuminés en rouge chinois. Plus de 200 institutions audiovisuelles ont retransmis ou couvert la Soirée de Gala de la Fête du Printemps du China Media Group (CMG). Même sur le site de compétition de NBA aux Etats-Unis, on sent une ambiance du Nouvel An chinois. Le Premier ministre danois Lars Loekke Rasmussen a dit ceci: «(Selon la culture chinoise), l’année du cochon est, dit-on, favorable aux investissements et pour gagner de l’argent. Donc, laissons-nous poursuivre les investissements et les échanges commerciaux pour nos bénéfices mutuels.»


La Fête du Printemps est non seulement une tradition culturelle chinoise qui interprète au monde la recherche des Chinois pour l’harmonie, les retrouvailles familiales et la joie, mais encore un nœud qui permet à la Chine, la deuxième entité économique du monde, de communiquer avec les autres pays du monde. Un soutien fort de ces échanges, c’est la croissance de l’économie chinoise en dépit d’une tendance de baisse: en 2018, le volume global de l’économie chinoise a dépassé, pour la première fois, 90 mille milliards de yuans, le revenu moyen par habitant a atteint 28 228 yuans. La Chine a réalisé une croissance réelle de 6,5% en prix constants. Beaucoup de Chinois ont décidé de voyager à l’étranger pour passer leurs vacances du Nouvel An, puisqu’ils ont de suffisants revenus, un bon sentiment de bonheur, de satisfaction et de sécurité.

Selon des prévisions des institutions touristiques chinoises, en 2019, pendant les vacances de la Fête du Printemps, le nombre des touristes chinois ayant voyagé à l’étranger devait atteindre 7 millions, soit une croissance de 15% par rapport à la même période de 2018. La Thaïlande, le Japon et l’Indonésie ainsi que d’autres pays voisins sont devenus des destinations préférées des touristes chinois. Olivia Ruggles-Brise, superviseur en chef de la politique et la communication du Conseil mondial du Tourisme et Voyage, a indiqué que le nombre des touristes chinois capables de payer leurs voyages est en croissance sans cesse, ce qui a promu le marché touristique de Bangkok et Jakarta, des destinations touristiques proches de la Chine. James Riley, président directeur général d’un groupe d’hôtel transnational, a constaté des changements d’habitudes des touristes chinois en indiquantceci : «Dans le passé, les touristes chinois ne voulaient qu’acheter sans cesse dans leur voyage à l’étranger, mais aujourd’hui, ils cherchent plutôt à comprendre différentes cultures.»

Afin d’attirer les touristes chinois, des agences de voyage japonaises ont proposé aux touristes chinois des mets traditionnels et des folklores japonais. La Thaïlande a prolongé, exprès, la politique de l’exemption des frais de visa à l’arrivée jusqu’à la fin d’avril et a préparé des passages spéciaux à l’aéroport pour les touristes chinois. Des magasins indonésiens ont proposé des marchandises, comme enveloppe rouge, pour les touristes chinois.

Sans aucun doute, dans une morose du redressement de l’économie mondiale, le tourisme est devenu l’une des forces puissantes pour stimuler la croissance et le développement de l’économie mondiale. En 2018, le nombre des touristes a réalisé un nouveau record de 1,4 milliard dans le monde entier, soit la réalisation avant terme de deux ans de l’objectif de l’Organisation mondiale du Tourisme des Nations unies. Et la Chine y a apporté une contribution importante en matière de nombre croissant de passagers. En 2014, le nombre des touristes chinois à l’étranger a dépassé, pour la première fois, 100 millions et l’an dernier, ce chiffre a atteint 140 millions. Les touristes chinois ont visité 157 pays et régions du monde. A partir de 2013, la Chine est devenue, durant cinq années consécutives, le premier pays du monde en matière du nombre des touristes à l’étranger.

La part de contribution des touristes chinois à l’économie des pays destinataires touristiques est non négligeable. L’an dernier, le nombre des touristes chinois ayant voyagé en Indonésie a atteint 2 millions, soit le plus grand nombre des touristes étrangers pour ce pays. Arief Yahya, ministre indonésien du tourisme, a déclaré que la dépense moyenne d’un touriste chinois est de 1100 dollars, soit une source stable pour la croissance des recettes en devise étrangère de l’Indonésie. Selon des données britanniques, en 2017, la dépense totale des touristes chinois en Grande-Bretagne a dépassé 900 millions de dollars, soit une augmentation de 35% par rapport à 2016. L’Office du tourisme britannique considère la Chine comme le pays ayant les touristes créant le plus de valeur.

12MoreTotal 2 pagesNext

Partager

Articles les plus lus