Commentaire : L’alunissage de la sonde Chang'e-4 : un nouvel effort de l’homme dans l’exploration de l’univers

RCI 2019-01-03 20:22:44
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

La sonde chinoise Chang'e-4 s'est posée jeudi sans encombre sur la face cachée de la Lune, devenant le premier engin spatial à atterrir en douceur sur la face inexplorée de la Lune, invisible depuis la terre.

La sonde, dotée d'un atterrisseur et d'un rover, s'est posée dans la zone d'alunissage présélectionnée à 177,6 degrés de longitude est et 45,5 degrés de latitude sud sur la face cachée de la Lune à 10h26 (heure de Beijing), a annoncé l'Administration nationale de l'espace de Chine.

A l'aide du satellite-relais Queqiao pour la communication, la sonde a envoyé la première photo en gros plan de la face cachée de la Lune, ouvrant ainsi un nouveau chapitre dans l'exploration lunaire.

Après que le Centre de contrôle aérospatial de Beijing a envoyé un ordre à 10h15, la sonde Chang'e-4, lancée le 8 décembre 2018, a commencé sa descente depuis 15 km au-dessus de la Lune, selon l'administration.

La vitesse relative de Chang'e-4 par rapport à la Lune a été réduite, passant de 1,7 km par seconde à près de zéro, et son attitude a été ajustée à environ 6 à 8 km au-dessus de la surface lunaire.

A 100 m de la Lune, la sonde a commencé à identifier les obstacles et à mesurer les pentes à la surface. Après avoir évité des obstacles, elle a choisi une zone relativement plate et est descendue de manière verticale et lente.

Selon Ye Peijian, concepteur en chef de la sonde Chang’e-1, l’atterrissage avec succès sur la face cachée de la Lune est déjà l’objectif principal de Chang’e-4. La finalité du développement des œuvres spatiaux de la Chine ne réside pas dans la position de «Numéro 1mondial» qu’elle gagne pour la Chine, mais plutôt dans l’exploration des espaces encore inconnus de l’univers.

Avec l’alunissage de Chang’e-4, le programme chinois d’exploration de la Lune attire encore une fois l’attention du monde. Depuis le lancement de la première sonde Chang’e-1 en 2007, la Chine a lancé au total 4 sondes lunaires. Les 3 premières sondes ont accompli les deux premières étapes de la mission, dont la satellisation autour de la Lune et l’alunissage sur la surface de la Lune, et ont établis la carte globale de la Lune, ainsi que l’imagerie en 3D de la Lune, l’exploration de l’espace de la péristase, et l’analyse des éléments chimiques de la surface de la Lune.

Grâce aux grandes installations scientifiques, les hommes de sciences ont réussi à détecter les ondes gravitationnelles, et à observer les pulsars. Mais c’est encore loin de satisfaire les besoins de l’homme de marcher vers l’univers et devenir une espèce interplanétaire intelligente.

De ce fait, la Lune pour l’homme un tremplin devant le conduire vers les espaces immenses. Et la sonde Chang’e-4 représente ainsi un nouvel effort de l’homme avant de poser pied sur ce tremplin. La sonde Chang’e-4 est aussi la preuve d’un nouvel effort accompli par la Chine en faveur du destin commun de l’humanité.

Partager

Articles les plus lus