La Chine construit ensemble avec le monde, « un pont vers la prospérité »

RCI 2018-11-07 20:36:17
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

Ces derniers jours, plusieurs hauts dirigeants chinois ont prononcé des discours affirmant la position de la Chine à propos de l’ouverture de son marché. Le 5 novembre, premier jour de la première édition de l’Exposition internationale d’importation de la Chine, le président chinois a annoncé 5 mesures visant à élargir l’ouverture et stimuler la potentialité de l’importation. Le jour suivant, le Premier ministre chinois Li Keqiang a discuté lors d’une table ronde, des coopérations économiques entre la Chine et le reste du monde, avec les responsables de plusieurs établissements financiers internationaux, dont la Banque mondiale, le Fonds monétaire international ou l’Organisation mondiale du Commerce. Le même jour, le vice-président Wang Qishan a souligné lors du Forum de la nouvelle économie de Singapour que la Chine poursuivrait la politique d’ouverture et s’engagerait avec le reste du monde à promouvoir la mondialisation économique, dans une direction plus ouverte, inclusive, équilibrée et gagnant-gagnant.

La Chine va s’ouvrir davantage, cette envie de s’ouvrir résulte des progrès considérables acquis grâce aux quarante ans d’ouverture du pays. En 40 années, le revenu par habitant a été multiplié par 25, le PIB a doublé tous les 8 ans et plus de 700 millions de personnes sont sorties de la pauvreté, soit 70% de la population mondiale sortie de la pauvreté.

Aujourd’hui, la Chine n’est plus un pays pauvre et arriéré, ou une ‘Usine du monde’, mais un moteur de la croissance économique mondiale stable et un «grand marché» potentiel qui séduit le monde.

L’ouverture est le symbole de la Chine. La première édition de l’Exposition internationale d’importation de la Chine a transmis un signal clair que l’économie chinoise est passée d’une économie dépendante de l’exportation à une économie de la consommation. Les autorités chinoises prévoient des importations de biens et de services qui dépasseront respectivement 30 000 milliards de dollars et 10 000 milliards de dollars, dans les 15 prochaines années.

Pour la présidente du Fonds monétaire international, Christine Lagarde, la Chine est en train de construire « un pont vers la prospérité ». Au cours des trois premiers trimestres de l’année, la consommation a contribué à 78% à la croissance du PIB chinois, contre 50% il y a cinq ans. Ce « pont vers la prospérité » ne correspond pas seulement aux besoins des Chinois, mais également à ceux du monde.

Cette année marque le 10e anniversaire de la crise financière internationale. Pendant dix ans, la communauté internationale a œuvré pour surmonter les difficultés et faire en sorte que l’économie mondiale se relance dans son ensemble, mais des risques et des défis existent et s’accentuent, notamment, la montée du protectionnisme et l’escalade des tensions commerciales

La Banque mondiale a prévu un ralentissement de la croissance des économies des marchés émergents. Il en est de même pour la croissance économique mondiale. Selon la Banque mondiale, le taux de croissance du commerce global sera de 3%, inférieur au niveau normal de 4 à 5%. Les frictions commerciales en sont les principales causes.

En ce moment où l’économie mondiale est à un tournant, la Chine promet d’être un important promoteur de l'ouverture mondiale, un moteur stable pour la croissance économique, un grand marché réservant des opportunités pour tous les pays, et un contributeur actif à la réforme de la gouvernance mondiale.

Partager

Articles les plus lus