(CIIE) Lagarde salue les efforts chinois pour bâtir des ponts vers une prospérité commune

xinhua 2018-11-05 21:58:17
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) Christine Lagarde   a loué lundi à Shanghai les efforts déployés par la Chine pour construire des   "ponts" qui permettent de parvenir à une prospérité commune avec des mesures de   réforme et d'ouverture.
  Dans son discours prononcé à l'ouverture de la   première édition de l'Exposition internationale des importations de la Chine   (CIIE), elle a évoqué le pont de Lupu qu'elle a traversé le soir précédent en   disant que cela lui avait fait penser aux trois "ponts" que la Chine a   construits ou est en train de construire.
  Selon Mme Lagarde, le premier   pont est "celui vers le monde" que la Chine a commencé à bâtir il y a 40 ans. Il   s'est construit par l'ouverture de son économie et par les réformes qui ont   changé plus tard "la vie et les perspectives de centaines de millions de   personnes, ici et en dehors de la Chine".
  Grâce au commerce, à son travail   acharné et à l'apprentissage auprès des autres, la Chine a aidé à transformer   l'économie mondiale, a noté la patronne du FMI, ajoutant que les progrès dans ce   pays ont joué un rôle significatif dans la promotion de la productivité, de   l'innovation et du bien-être des pays à l'échelle mondiale.
  Aujourd'hui, la   Chine est aussi en train de construire "un pont vers la prospérité" en   rééquilibrant son économie pour parvenir à une croissance tirée par la   consommation et non plus par les exportations et les investissements.
  Cette   transition, que symbolise la CIIE, est à la fois favorable à la Chine, notamment   en ce qui concerne l'amélioration du bien-être des Chinois, et au monde entier,   y compris pour ceux qui considèrent la Chine comme un marché vital et dynamique   pour leurs produits et services, a indiqué l'ancienne ministre française de   l'Economie.
  L'excédent de la balance des paiements de la Chine sera   inférieur à 1% du PIB cette année, en comparaison avec environ 10% en 2017, a   rappelé Mme Lagarde, ajoutant que ce pays construisait en même temps "un pont   vers l'avenir" en intensifiant la coopération internationale, notamment en   matière commerciale.
  "Au nom du FMI, j'ai appelé tous les pays à atténuer   et à résoudre les contentieux commerciaux et à stabiliser le système commercial   mondial, au lieu de le détruire. Pour parvenir à ces objectifs, nous avons   besoin de plus de coopération internationale, pas moins, et cela pourrait aller   au delà de l'économie", a-t-elle souligné.
  Par ailleurs, elle a rappelé   cette citation du philosophe français Montesquieu : "Partout où il y a des mœurs   douces il y a du commerce et partout il y a du commerce, il y a des mœurs   douces".
  Le commerce est capable de doper l'innovation, de favoriser non   seulement la prospérité, mais aussi la paix entre les pays et les peuples,   a-t-elle ajouté.
  Sous le thème "Une nouvelle ère, un avenir partagé", la   CIIE constitue pendant six jours une plateforme permettant à plus de 3.600   entreprises venues de 172 pays et régions, mais aussi d'organisations   internationales, de montrer leurs atouts et de rechercher plus d'opportunités de   coopération internationale. 

Partager

Articles les plus lus