La Chine critique l'exclusionnisme dans les accords de libre-échange

xinhua 2018-10-12 14:25:56
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

Le ministère chinois du Commerce a déclaré jeudi que l'exclusionnisme ne devait pas être pratiqué dans les accords de libre-échange.
Ces remarques portaient sur une disposition d'un nouvel accord commercial conclu par les Etats-Unis, le Mexique et le Canada.
"Le principe d'ouverture et d'inclusion devrait être respecté [dans l'établissement des zones de libre-échange], tandis que la capacité des autres membres en matière de relations extérieure ne devrait pas être limitée", a indiqué Gao Feng, porte-parole du ministère, lors d'une conférence de presse.
"Les clauses sur les économies dites "non marchandes" n'existent pas dans les règles commerciales multilatérales de l'Organisation mondiale du Commerce. Elles ne sont inscrites que dans la législation nationale de certains membres", a affirmé M. Gao. "La Chine s'oppose à la pratique consistant à placer la législation nationale au-dessus du droit international, ainsi qu'au fait d'imposer la volonté d'un pays aux autres".
"Un pays doit attirer des partenaires commerciaux avec des facteurs tels que le potentiel du marché et l'environnement de politique, sur la base du principe du respect mutuel, de l'égalité des négociations et de bénéfices mutuels.
"Nous croyons que toute économie jouit d'une autonomie dans le développement de ses relations commerciales extérieures et qu'elle apprécie ses relations commerciales avec la Chine conformément à sa demande de coopération mutuellement bénéfice".
Selon M. Gao, le plus important pour la Chine est de suivre sa propre voie et de faire ce qu'elle a à faire.
"Le pays continuera à promouvoir la réforme structurelle en terme d'offre et à optimiser ses structures régionales, industrielles et de produits afin de favoriser un développement de haute qualité", a-t-il noté.
"La Chine continuera d'appuyer fermement la libéralisation et la facilitation du commerce, de soutenir le système du commerce multilatéral, et elle collaborera avec ses partenaires commerciaux pour rendre le mécanisme commercial mondial plus juste et plus équitable".

Partager

Articles les plus lus